UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2008

ET SI NOUS PARLIONS ENCORE DES "JUNIORS"

Lancement d’un plan "métiers de la petite enfance"


arton62042.jpgNadine Morano et Valérie Létard ont présenté, le 16 décembre, un plan "métiers de la petite enfance". L’objectif est de former 60 000 personnes supplémentaires d’ici à 2012 afin d’offrir aux familles entre 200 000 et 400 000 offres d’accueil supplémentaires.
Le plan présenté par les deux secrétaires d’Etat sera associé à celui lancé en février 2008 pour promouvoir les métiers d’assistance aux personnes âgées et handicapées.

Le plan "métiers de la petite enfance" prévoit donc la formation de 60 000 personnes supplémentaires d’ici à 2012. L’ambition du plan est triple. Il s’agit de :

valoriser les professions de la petite enfance
pour attirer de nouvelles recrues, et pour les inciter à rester dans la filière ;

augmenter concrètement l’offre de formation en tirant parti de l’ensemble des possibilités offertes par la VAE, l’apprentissage, la formation continue et la formation initiale ;

promouvoir les carrières des métiers de la petite enfance et du médico-social, en identifiant l’ensemble des passerelles qui peuvent exister entre ces deux secteurs.

Pour développer l’offre d’accueil, des objectifs chiffrés ont été avancés :

80 000 à 100 000 places supplémentaires de garde chez les assistantes maternelles (soit grâce au passage de 3 à 4 enfants gardés par assistante maternelle, soit par recrutement supplémentaire d’assistantes maternelles) ;

50 000 nouvelles places devront être trouvées dans les crèches collectives qui accueillent aujourd’hui 328 000 enfants ;

20 000 à 25 000 places de crèche d’entreprises d’ici à 2012 ;

15 000 à 20 000 places devront être mises en place dans les structures innovantes tels les micro-crèches, les crèches hospitalières, les jardins d’éveil ou les structures d’accueil souples et flexibles créées dans le cadre de l’initiative Espoir banlieues.

Enfin, une large information sera diffusée auprès notamment des jeunes ou des personnes en transition professionnelle et une campagne de communication sera lancée au printemps 2009.

Afin de tester le plan des métiers de la dépendance mis en place en février dernier, trois régions avaient été retenues : le Centre, l’Alsace et le Nord Pas-de-Calais. Une quatrième région a été sollicitée pour impulser la même démarche dans le domaine de la petite enfance.

Un premier bilan du dispositif sera fait en décembre 2009 avant sa généralisation.C'est dans un an.....patientons jusque là .

Les commentaires sont fermés.