UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2010

TATE MODERN A LONDRES, AN INCREDIBLE SUCCESS STORY

 

tate_modern.jpg

Après les 80 ans de Chrysler Building je vous propose la Tate Modern ,  grand musée londonien qui fête ses 10 ans en s'agrandissant avant les JO de 2012. Peut-être vous aurez envie de vous y rendre en allant passer un week end à Londres...

Tate Modern ? En dix ans, ce nom de guerre simple et chic, en forme de trouvaille marketing, s'est imposé dans le paysage londonien, comme dans celui, compétitif et féroce, de l'art international. Plus possible d'ignorer cet énorme musée ouvert à tous ! Il s'est épanoui comme une fleur de luxe en plein Bankside, quartier déshérité de Londres, transformant l'ex-centrale électrique en une serre bénéfique à l'art et à ses riches perspectives. La cathédrale Saint-Paul est dans l'axe, de l'autre côté de la Tamise et du Millennium Bridge dessiné par l'architecte sir Norman Foster et le sculpteur sir Anthony Caro. Les chiffres, tout aussi démesurés, placent cet édifice de briques noires aux deux tours blanches, dessiné par Giles Gilbert Scott dans les années 1940, dans la catégorie des records du Guinness Book.

Depuis son ouverture, le 12 mai 2000, plus de 45 millions de visiteurs ont fait de la Tate Modern une des attractions touristiques phare de la «grande île». La réhabilitation du Turbine Hall par le duo d'architectes suisses Herzog et de Meurona a été propice aux projets monumentaux de l'art contemporain le plus inspiré, des araignées monstres de feu Louise Bourgeois à la fleur carnivore géante d'Anish Kapoor et à l'aurore boréale d'Olafur Eliasson. L'objectif originel de 1,8 million de visiteurs par an a été explosé dès la première année (4,77 millions). Tant l'émergence de cette 4e dimension dans la ville de Turner, Gainsborough et Constable coïncidait avec l'appétit contemporain et la vitalité d'une nouvelle scène, les YBA (Young British Artists) dans le sillage de Damien Hirst et son collectionneur Charles Saatchi.

Avec 4,65 millions de visiteurs entre mai 2008 et mai 2009, la Tate Modern bat en affluence le Centre Pompidou (3,53 millions en 2009), les MoMA (2,8 millions) et Guggenheim (1,3 million) de New York, ainsi que celui de Bilbao (0,9 million) et laisse le San Francisco MoMA loin derrière (0,7 million).

La contrainte fait l'artiste ? La formule n'a pas vieilli depuis Picasso. La Tate Modern l'a assumée, avec le pragmatisme que l'on sait britannique. Avec un pic record de 42 000 visiteurs le samedi 13 mai 2000 et un score encore spectaculaire de 31 374 visiteurs le samedi 12 septembre 2009, ce musée a résisté au simple effet de curiosité comme à l'usure des ans.

À la veille de cet anniversaire, Nicholas Serota, son directeur énigmatique, a souligné avec humour combien cette évolution avait été une bonne surprise. «On parle toujours de la Tate Modern comme de la réussite exemplaire d'un bâtiment. Elle ne doit pas oblitérer le contenu, notre politique résolue d'accrocher différemment nos collections permanentes en juxtaposant l'ancien et le nouveau, en privilégiant le plaisir de l'œil plutôt que le classique fil chronologique.» Depuis la Tate, bien des musées ont copié cette «promenade plus intime dans l'art», dans l'air du temps.

Le moins peut le plus ? La collection de la Tate n'est pas, loin s'en faut, celle, royale, du Centre Pompidou qui se réinvente tous les deux ans (65 000 œuvres, dont 2 693 ont fait l'objet de prêts en 2009, dont 700 prêtées en 2010 au Centre Pompidou-Metz). Ni celle du MoMA, qui va du plus contemporain au plus ancien depuis octobre 2004, alignant ses 170 000 œuvres souvent légendaires (le nombre des prêts reste top secret).

Prochaine étape ? L'agrandissement de la Tate par le duo Herzog et de Meuron, une extension propice aux expositions temporaires (52 expositions temporaires majeures et payantes en 10 ans, de «Matisse-Picasso» à «Cy Twombly» et «John Baldessari»). Coût de Tate Modern Two : plus de 200 M£ dont la Tate n'a trouvé encore que 75 M£. D'ici à 2012, année des JO, les premiers travaux devraient déjà dégager les trois citernes enfouies sous les pelouses.(photo ci-dessous)

Si vous allez à Londres, ne la manquez pas, a voir et à revoir sans modération.....

Tate.jpg


Et si vous n'êtes pas à Londres , à Boulogne-Billancourt vous avez :


Equitation : concours national de sauts d’obstacles
cheval.jpg


La section Sports Equestre de l’ACBB organise un concours national de sauts d’obstacles samedi 12 et dimanche 13 juin de 10h à 20h. Elle rassemble des cavaliers amateurs et professionnels.  La manifestation est organisée avec le concours de la Ville de Boulogne-Billancourt, du Conseil Général des Hauts-de-Seine et des Haras Nationaux. 500 cavaliers sont engagés sur les différentes épreuves.

Parc de Boulogne-Edmond-de-Rothschild
3, rue des Victoires, à l'angle de la rue de l'Abreuvoir et de la rue Saint-Denis.

match_foot.jpg


Football : tournoi Emile Serrurier


L'ACBB football organise le samedi 12 et dimanche 13 juin de 8 à 20h le tournoi Emile Serrurier au stade Marcel Bec à Meudon. 32 équipes de poussins et 32 équipes de benjamins vont se rencontrer au cours de ce week-end. Coupes et médailles récompenseront les footballeurs en herbes.

Samedi 12 et dimanche 13 juin de 8h00 à 20h00
Stade Marcel Bec à Meudon

voile.jpg


Régates de Boulogne-Billancourt : Trophée F18


La Ville de Boulogne-Billancourt et Voiles de seine organisent les régates de Boulogne-Billancourt Formule 18 le samedi 12 et dimanche 13 juin de 9h à 19h à la base nautique de l'Ile Monsieur. Il s'agit d'une régate qui réunit des champions et des amateurs sur des catamarans F18. Des modèles de catamarans et des voiliers de compétition seront exposés. Durant la journée, le public pourra selon les places disponibles naviguer sur des voiliers mis à disposition par des marques renommées avec l’assistance de bénévoles et sous la surveillance de moniteur.

Samedi 12 juin et dimanche 13 juin de 9h à 19h
Base nautique – Ile de Monsieur


 

Les commentaires sont fermés.