UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2010

COGOLIN DU XXI eme SIECLE ......LA AUSSI, UN PROJET INNOVANT.....

IMAGE_2010_07_15_8418154_380x214-1.jpg


(Un des projets présentés, une tour imaginée par Jean-Pascal Clément.)

Un appel à idées à été lancé pour étudier le devenir d'une emprise communale constructible de 13 ha en bord de mer dans le Golfe de Saint-Tropez.


Que faire d'un terrain de 13 ha en bord de mer dans le golfe de Saint Tropez, classé en zone constructible dans le PLU et pouvant accueillir jusqu'à 45 000 m² de surface ? Pour sortir des opérations immobilières classiques et lancer une réflexion très large, la commune de Cogolin dans le Var (11 250 habitants), propriétaire de ce site, vient de tester une démarche originale : un appel à idées non rémunéré, ouvert à tout porteur de projet, professionnel ou particulier. « C'est la fin du bail de la société civile du Yotel qui y exploite depuis 1978 un camping et des mobil home, qui nous a conduit à nous poser la question du devenir de ce site en front de mer et à envisager comment Cogolin pouvait se le réapproprier » explique le maire, Jacques Sénéquier.


Il faut dire que « coincé » entre une marina (Port Grimaud) et un port de plaisance (Port Cogolin et les Marines de Cogolin), sans voie d'accès à la mer, ce site, une ancienne zone marécageuse, a été victime de l'urbanisation massive et au coup par coup du littoral dans les années 70 et 80, pour ne former aujourd'hui qu'une sorte d'enclave, sans véritable fonction, dans le territoire des communes voisines, Grimaud et Gassin.

50 propositions ont été formulées, émanant d'architectes et d'urbanistes de renom mais aussi d'habitants, de scientifiques, de bureaux d'études, etc. Elles envisagent de multiples possibilités pour restructurer cette emprise : création d'un grand centre de congrès, d'un complexe écologique et culturel sur la Méditerranée, implantation de structures de formation, création d'éco-quartiers mêlant des fonctions urbaines très variées, nouvelle extension portuaire, etc. L'architecte Jean-Pascal Clément (Saint-Raphaël) a été le seul à jouer la carte de la libération de l'emprise au sol en imaginant une tour de 110 m de haut, futur phare architectural dans le golfe de Saint-Tropez.
L'ensemble des projets a fait l'objet d'une exposition publique et cinq réunions publiques ont permis d'auditionner les propositions de 25 candidats. La commune est en train de tirer le bilan de cet appel à idées et de préparer une synthèse des propositions avancées. « Il n'y aura pas de projet lauréat de cette consultation mais celle-ci va servir à établir un document d'intention précisant les principes et les orientations d'aménagement que la commune a retenu. Puis suivra un schéma d'aménagement et la mise au point du pilotage de cette opération. Il y aura ensuite aussi des études spécifiques et plus conventionnelles sur les différents aspects de l'opération » détaille l'urbaniste Stéphane de Poncins, qui assiste la commune dans la conduite de cette démarche.
Pour le maire, Jacques Sénéquier d'ores et déjà des pistes sont tracées : « On est convaincu qu'il faudra un grand équipement au sein d'un éco quartier comportant de l'habitat et des résidences. L'enjeu sera également d'apporter des réponses en termes d'accessibilité et de déplacements ; des problèmes à traiter à un niveau intercommunal. » La commune table sur le lancement des premiers aménagements en 2012.


Si vos pas vous mènent dans le midi, cet été, une visite de ces coins typiques et sympa, BBimages.jpgpourquoi pas ?

Certes, St Tropez ( Après Boulogne,l'expo de Brigitte Bardot y est installée , à visiter) n'est pas une île mais une "presque" ile , des idées innovantes s'y font jour..... là aussi, .........toute ressemblance avec .......

Bonnes vacances

Les commentaires sont fermés.