UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2010

EMPLOI EN HAUSSE , TIRE PAR L'INTERIM ET POUR LES SENIORS, EN AMELIORATION

 

 

emploi.png

 

 



Si les chiffres de Pôle emploi et ceux de l'Insee* divergent légèrement sur le montant des emplois créés, la tendance observée est la même : l'économie française s'est remise à créer des emplois. Révisant à la baisse sa première estimation, l'Insee fait état de 24.000 créations nettes d'emplois au lieu des 35.000 estimées à la mi-août, soit une hausse de 0,2% sur le trimestre, et une stabilisation de l'emploi salarié sur un an. Pour Pôle emploi en revanche, ce sont bien 35.600 emplois qui ont été créés sur cette période. Un renversement de tendance à l'oeuvre depuis trois trimestres déjà, note Pôle emploi. «L'hémorragie sur le front de l'emploi est au moins provisoirement stoppée», analyse Alexander Law, économiste chez Xerfi.

Pour autant, deux bémols viennent assombrir ce constat. D'abord, les créations d'emplois abservées par l'Insee sont plus faibles qu'au trimestre précédent , où 35.000 postes avaient été créés. Ensuite, l'Insee relève que cette progression est à attribuer en grande partie à l'intérim, dont les effectifs s'accroissent encore de 5,9% au deuxième trimestre. Hors intérim, l'emploi salarié s'inscrit en effet à nouveau en baisse de 3600 postes, après une légère hausse au premier trimestre. Or, «la part prépondérante de l'intérim a des conséquences importantes sur les comportements de consommation des ménages», qui risquent de faire preuve d'une plus grande prudence, selon Alexander Law.


Cette hausse de l'intérim profite également au secteur tertiaire, qui enregistre comme le trimestre précédent la progression la plus dynamique (+0,4% pour Pôle emploi et +0,2% pour l'Insee), bien que l'Insee constate là encore un affaiblissement de sa progression. L'industrie, en revanche, continue de détruire des emplois (-0,3% pour Pôle emploi, -0,5% pour l'Insee), dans la lignée de la tendance amorcée en 2001. Si depuis 1980, plus de deux millions d'emplois industriels ont été perdus, le rythme des destructions tend cependant aujourd'hui à ralentir, une tension sur ce marché se faisant même de plus en plus sentir.

Les prévisions de Pôle emploi sont par ailleurs moins optimistes pour le semestre suivant. Si différents indicateurs publiés ces dernières semaines mettent en évidence une embellie sur le marché du travail, il est à craindre que la croissance au second semestre ne soit pas suffisante pour soutenir cette dynamique. «La moindre vigueur de la croissance attendue au second semestre ne permettrait pas à l'emploi hors intérim de rebondir véritablement», avertit Pôle emploi, qui n'anticipe «quasiment pas de créations nettes d'emplois » sur la deuxième partie de l'année». Pôle emploi table de ce fait sur une hausse du chômage «nettement atténuée» en 2010, et une inversion de tendance en 2011 .

Restons optimistes....

* La mesure statistique de l'emploi salarié par Pôle emploi et l'Insee ne se basent pas exactement sur les mêmes données. Celle de Pôle emploi en particulier, ne tient compte que des entreprises de plus de 10 salariés.

SPECIAL CONSEIL DES MINISTRES:


Laurent_Wauquiez.jpgLe secrétaire d’État chargé de l’emploi a présenté une communication relative au bilan de la politique de l’emploi des seniors.

Le taux d’emploi des 55-60 ans atteint 60 % au 2ème trimestre 2010. C’est la première fois que le taux d’emploi de cette tranche d’âge atteint cette barre symbolique, plaçant enfin la France dans la moyenne européenne. Il était de 48,2% en 2000 et de 54,6 % début 2007. Au total cela signifie que 300 000 seniors supplémentaires sont en emploi depuis 2007.

Depuis trois ans, l’emploi des seniors est en effet une priorité de l’action gouvernementale. Après avoir mis fin à la « culture » des préretraites, le Gouvernement a encouragé la prolongation d’activité en levant les contraintes sur le cumul emploi-retraite et la surcote. En parallèle, il a également agi pour que les employeurs modifient leur comportement. Les branches et les entreprises ont dû signer avant le 1er janvier 2010 des accords pour recruter ou maintenir des seniors dans l’emploi : à ce jour, plus de 80 accords de branche et 33 900 accords d’entreprises ont été négociés ; la quasi-totalité des salariés des entreprises de plus de 50 salariés sont désormais couverts.

Cette mobilisation se poursuit. C’est pourquoi l’article 32 du projet de loi portant réforme des retraites prévoit de mettre en place un dispositif simple et opérationnel d’aide à l’embauche pour les demandeurs d’emploi de plus 55 ans.

INFOS PRATIQUES POUR DEMAIN

Grève du 23 : trafic TGV et TER perturbé
AFP     
Le trafic ferroviaire sera perturbé jeudi, journée d'action syndicale sur les retraites, avec un TGV et TER sur deux, ainsi que deux Transiliens sur cinq, a annoncé ce soir la SNCF dans un communiqué.

Pour les liaisons Corail de jour, un train sur quatre circulera en moyenne. Le mouvement de grève aura un faible impact sur les liaisons internationales : le trafic sera normal pour Eurostar et limité à neuf trains sur dix pour Thalys.

Le préavis court de mercredi 19H00 à vendredi 8H00, soit la durée habituelle en cas de grève d'une journée.

Les syndicats de cheminots CGT, Unsa et CFDT ont appelé à une grève de 24 heures jeudi dans le cadre de la nouvelle journée d'action interprofessionnelle contre le projet de réforme des retraites. Sud Rail, troisième force syndicale dans l'entreprise publique, a déposé un préavis de grève reconductible à partir de jeudi. FO et la CFTC, qui ne sont pas représentatifs au plan national à la SNCF, ont aussi appelé à un mouvement reconductible dans la dizaine de régions où ils sont implantés.

A Paris, le trafic RATP également perturbé

A Paris, le trafic devrait être normal sur les lignes 1 et 14 du métro et quasi-normal sur les lignes 4, 6 et 11. Trois trains sur quatre sont prévus sur la ligne 13 et deux sur trois sur la ligne 10. La RATP prévoit en outre un train sur deux sur les lignes suivantes : 2, 3, 3bis, 5, 7, 7bis, 8, 9 et 12.

Un train sur deux est prévu sur le RER A (interconnexion maintenue à Nanterre-Préfecture), et seulement un train sur cinq aux heures de pointe sur le RER B entre Denfert-Rochereau et Saint-Rémy-lès-Chevreuse/Robinson.

Trois bus sur quatre devraient circuler, alors que pour le tramway, la RATP table sur trois rames sur quatre pour le T1 et un trafic quasi-normal sur les lignes T2 et T3.

 

ET A BOULOGNE : BROCANTE D'AUTOMNE , CE DIMANCHE

brocante.jpgLa brocante d'automne se tiendra le dimanche 26 septembre dans le quartier Les Menus – Jean-Baptiste-Clément, route de la Reine et dans les rues environnantes.

Tarif aux Boulonnais : 15 € le mètre linéaire.
Contact : Agnès Blesle, au 01 46 03 78 76.

Les commentaires sont fermés.