UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2010

PORTABLE VOLÉ.......OU PERDU, RÉCUPÉRABLE, SI.......

 

 

 

 PORTABLE   84a31afe-f8a3-11df-8b62-533d9105c772.jpg

De nombreux outils existent pour localiser son téléphone sur Internet, le verrouiller et effacer ses données à distance.

 

Les voleurs vont devoir perfectionner leurs techniques, tandis que les étourdis n'auront bientôt plus d'excuse. De nouveaux outils apparaissent pour localiser son téléphone sur Internet (depuis un autre mobile ou un ordinateur), le verrouiller et effacer ses données à distance, le plus souvent sans même avoir à contacter son opérateur. Et ils s'avèrent précieux. Un homme dont le téléphone portable a été dérobé à la terrasse d'un café parisien a récemment guidé des policiers vers les voleurs, a raconté cette semaine la préfecture de police. Connecté à Internet, il a pu suivre en temps réel les déplacements de son mobile.

De nombreux systèmes existent, selon l'opérateur et le type du téléphone. Mais tous les modèles ne sont pas encore concernés. En voici une sélection.

 

 

L'iPhone peut sonner, même s'il est en mode silencieux. (encore Apple en pointe !)

 

• Pour iPhone. Depuis quelques jours, Apple propose un service gratuit de localisation à tous les possesseurs d'iPhone 4, d'iPad et d'iPod touch. Il faut d'abord installer l'application Localiser mon iPhone iphone_4g_concept.jpgsur ces appareils. La localisation du téléphone perdu ou volé est trouvée avec une précision d'une dizaine de mètres grâce à sa puce GPS. Elle apparaît sur le site Internet d'Apple ou sur l'application installée sur un autre téléphone.

D'autres options sont proposées. On peut choisir d'afficher un message, plus ou moins menaçant, à destination du voleur ou de la personne qui trouvera son téléphone. On peut aussi faire sonner l'iPhone durant deux minutes comme une alarme, même s'il est en silencieux. Ou le verrouiller à distance et effacer ses données.

L'outil est efficace durant un court laps de temps. Il est inopérant si l'iPhone est éteint, hors réseau ou si son système d'exploitation est réinstallé. Le système ne dispense pas non plus de contacter son opérateur téléphonique pour bloquer la carte SIM, et éviter qu'elle se retrouve insérée dans un autre téléphone. Il est par ailleurs regrettable que le logiciel reste uniquement proposé avec un abonnement MobileMe d'Apple de 79 euros par an pour les iPhone de génération précédente.

• Pour Windows phone 7. Le service «Localiser mon téléphone» de Microsoft est lui gratuit, quel windows-phone-7-series-live-061.jpgque soit le modèle de Windows phone choisi. Il fonctionne comme sur iPhone, avec les mêmes options de localisation, d'envoi de message, de verrouillage et d'effacement. Dans les réglages, on peut choisir de sauvegarder périodiquement son emplacement, plusieurs fois par jour, afin de mémoriser la dernière position connue en cas d'extinction du téléphone.

 

 

Les données du téléphones peuvent être effacées à distance.

 

blackberry-storm-illus1.jpg• Pour BlackBerry. Research In Motion teste depuis l'été un service de localisation, BlackBerry Protect, qui sera disponible gratuitement pour tous les utilisateurs d'ici à la fin de l'année. Outre les fonctions de base, il offre une sauvegarde des données à distance. En attendant sa sortie, on se rabattra sur l'application SmrtGuard, gratuite ou payante selon les options choisies.

• Pour Android. Il n'y a pas de service de localisation par défaut sur les téléphones Android. Mais des applications tierces s'en chargent très bien. Mobile Defense, gratuit, affiche l'emplacement du portable sur une carte, transmet des messages, sauvegarde et efface les données à distance. Il sait en outre détecter un changement de carte SIM. Ses concepteurs, moins connus qu'Apple, Microsoft et Google, promettent de ne jamais partager les données personnelles dont ils auraient connaissance.

• Chez SFR. L'opérateur propose à ses clients, depuis cette année, un service de localisation en cas de iSFRphone-et-sfr.jpgperte ou de vol. Il fonctionne pour n'importe quel téléphone, même les plus anciens. SFR n'utilise pas le GPS, mais estime la position du portable avec une marge d'erreur de 150 mètres en ville, selon son emplacement entre ses antennes-relais. Si le mobile est éteint, la localisation du dernier appel ou du dernier SMS est communiquée. Le service est cependant assez cher (2 euros pour chaque requête qui aboutit)

• Et aussi. Il existe une myriade d'autres applications non officielles pour les smartphones et les téléphones standards. Les plus évoluées sont payantes, comme WaveSecure, détenu par le spécialiste en sécurité informatique McAfee, ou iHound, appréciables notamment pour les anciens iPhone.

Des applications gratuites et plus rudimentaires, comme Where's My Android pour Android ou Navizon pour iPhone, savent transmettre des coordonnées GPS par SMS en cas d'alerte. On trouve aussi des logiciels dont l'icône promet au voleur l'accès à des documents sensibles, et qui envoient des alertes au propriétaire du téléphone dès qu'ils sont lancés.

Attention en revanche aux sites qui vendent une localisation immédiate de n'importe quel portable. Il peut s'agir d'arnaques déguisées en services d'espionnage.

Ces techniques avancent à grand pas.....parfois difficiles à suivre mais qu'il faut poursuivre !

 

Les commentaires sont fermés.