UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2010

SOLDES FLOTTANTS .........MAINTENUS EN 2011

 

 

SOLDES 2114.jpg

 

 

Suivant les recommandations du rapport sur les soldes flottants du Credoc et de l'Institut français de la mode, Christine Lagarde et Frédéric Lefebvre ont annoncé que le dispositif serait maintenu en 2011.

Créés par la loi de modernisation de l'économie et mis en œuvre à partir de 2009, les soldes flottants donnent la possibilité aux commerçants d'organiser une période de soldes complémentaire en dehors des soldes nationaux. Rédigé par le Credoc et l'IFM, un rapport sur le fonctionnement des soldes flottants préconise de maintenir ce mécanisme en l'état "dans une optique de défense du pouvoir d'achat des consommateurs". S'appuyant sur ce rapport, Christine Lagarde et Frédéric Lefebvre ont annoncé qu'ils poursuivaient le dispositif des soldes flottants en 2011.

Frédéric Lefebvre a demandé en outre aux rapporteurs "d'approfondir leur réflexion sur l'encadrement des soldes et promotions sur internet" et "rappelle que le Gouvernement est favorable à l'alignement strict des dates de démarrage des soldes nationaux dans le e-commerce sur celles du commerce traditionnel".

Les soldes sont devenus davantage une "nécessité budgétaire"

Autre préconisation du rapport : mieux animer la période commerciale du printemps, traditionnellement peu active. Dans ce sens, les ministres évoqueront cette idée au cours des prochaines concertations avec les associations de consommateurs et fédérations professionnelles de commerçants.

CREDOC_logo.jpgLe rapport du Credoc et de l'IFM a permis également de réaliser un état des lieux complet du marché de la mode et de la pratique des soldes - et des soldes flottants - aussi bien du côté des distributeurs et commerçants que des consommateurs. Une enquête de consommation du Credoc révèle dans le rapport que l'appréciation des soldes par les consommateurs a notablement évolué depuis 2005. Plutôt considérés comme un "plaisir" ou une "fête consumériste" en 2005 (53 % des réponses), les soldes sont davantage devenus une "nécessité budgétaire" en 2010 (56 % des réponses). Selon une enquête de l'IFM datant d'octobre 2010, près de 71 % des consommateurs interrogés sont favorables aux soldes flottants. Depuis un an et demi, les soldes flottants ont généré une augmentation du chiffre d’affaires de l’habillement d'environ 93 millions d’euros en un an et demi, soit 0,2 % de l’ensemble du chiffre d’affaires sur la période.

Le prochain Rendez Vous : début Janvier pour les Soldes (non flottants) d'Hiver......

 

 

 

Les commentaires sont fermés.