UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2011

RETRAITES EN EUROPE.....ET AILLEURS , LE POINT

 

Couple.jpg

 

 

 

Le mouvement de réforme des retraites, amorcé depuis quelques années dans les économies développées pour parer au vieillissement des populations, s'est amplifié avec la crise.

 

En Europe, l'urgence est de redresser les finances publiques pour éviter la sanction des marchés. Les pays les plus fragilisés de la zone euro, Grèce, Portugal, Espagne, ont tous intégré dans leurs plans d'économie un volet retraite. En Grèce, le gouvernement ­socialiste de Georges Papandréou a obtenu en juillet dernier le vote d'une réforme qui porte l'âge légal de 60 à 65 ans, d'ici 2015. Et le nombre d'annuités nécessaires pour pouvoir liquider sa pension passe de 37 à 40 ans. En Irlande, la retraite était déjà portée à 66 ans lorsque la crise a éclaté.

Entre hausse des cotisations, baisse du niveau des pensions et allongement de la durée de travail, la plupart des États privilégient le troisième levier pour rééquilibrer les régimes.

Résultat : l'âge légal à 65 ans devient de plus en plus la règle en Europe - c'est déjà le cas en Autriche, en Belgique, au Portugal ou en Italie -, jusqu'à franchir le seuil des 67 ans, notamment aux Pays-Bas, en Allemagne et au Danemark.

Le gouvernement danois libéral a proposé, cette semaine, d'avancer à 2022, au lieu de 2027, l'entrée en vigueur de la retraite à 67 ans. Il envisage aussi une suppression progressive du régime de préretraite. En Allemagne, la décision de passer à 67 ans date de 2007. Le relèvement se fera de manière progressive à partir de 2012 pour atteindre 67 ans en 2029.

La semaine dernière, la chancelière Angela Merkel a plaidé pour une généralisation des 67 ans dans toute la zone euro, pour faire face à la crise de la dette et faire accepter au Bundestag l'augmentation controversée du Fonds de secours européen (FESF).

Malgré la réforme votée en novembre, repoussant de 60 à 62 ans l'âge légal de départ à la retraite à partir de 2018, la France reste très en deçà de la norme européenne. Sachant que la durée de cotisations minimales sera à cette date de 41 ans et un trimestre. «Attention, relativise Gérard Cornilleau, de l'OFCE, car la notion d'âge n'a pas la même signification. En France, il s'agit de l'âge minimal, tandis que d'autres pays parlent de l'âge d'une retraite à taux plein.» En Allemagne, la limite de 67 ans concerne la retraite à taux plein. S'ils ont cotisé 35 ans, les salariés allemands peuvent partir à 63 ans, mais en subissant une décote de 3,6 % par an.

 

Record d'âge européen en Grande-Bretagne 

 

Avec sa grande réforme de 1998, la Suède a résolu le problème en supprimant la notion d'âge et en instaurant le principe d'une retraite à la carte, où les niveaux de pensions dépendent de la date de départ. La Suède a aussi introduit une part obligatoire de capitalisation. En Europe, le record d'âge revient à la Grande-Bretagne, qui va augmenter progressivement jusqu'à 68 ans à l'horizon 2046. Sachant que le niveau des retraites publiques, très bas, incite les gens à travailler plus longtemps.

Mêmes causes, mêmes effets au Japon, où, faute d'une pension suffisante, les hommes prennent en moyenne leur retraite à 70 ans et les femmes à 66 ans alors même que l'âge légal est de… 60 ans. Enfin, outre-Atlantique, le débat a été ouvert cet automne par certains parlementaires pour passer de 67… à 70 ans.

Tout ceci nous amène à réfléchir à ce qui se dit ,se pratique et se prépare chez nous.

 

A BOULOGNE-BILLANCOURT :

Dimanche 6 février 2011 : opération de déminage quartier Pont-de-Sèvres, Trapèze ouest

 

 

attention_.jpgDes mesures exceptionnelles sont prises, suite à la découverte d’une bombe datant de la Seconde Guerre mondiale dans votre quartier. Même si l’engin, en l’état, est inerte et ne présente pas de danger immédiat, la Préfecture doit procéder à son désamorçage dans des conditions optimales de sécurité.

 Elle sera effectuée selon les horaires suivants :

• de 8h à 10h : évacuation des habitations,
• de 10h à 11h : contrôle par les forces de l’ordre que tous les logements sont vides,
• de 11h à 13h : opération de déminage
• à partir de 13h : vous pourrez réintégrer votre domicile en vous conformant aux consignes des autorités de police.

plus d'information sur le site de la mairie

 

 

 

09:30 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.