UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2011

2011 : BIBENDUM NOUS CONSEILLE CETTE ANNEE ENCORE, LES NOUVEAUTES

 

 

IMG_4044.JPG

(Bruno Gaudin, retaurant Le Sub-Le Lavandou, nouveau promu avec 1✿ )

 

INFO LE FIGARO - Il y a peu de surprises au menu de la nouvelle sélection du guide, dévoilée officiellement lundi matin.

 

Le Michelin communique les résultats de ses délibérations lundi matin. La rumeur laissait présager deux scénarios : le premier prévoyait trois nouveaux trois-macarons (L'Assiette Champenoise, à Reims, Le Cinq, à Paris, avec Éric Briffard, et Flocons de Sel, à Megève), le second aucun.

Ce sera donc une année blanche pour le Guide rouge, seul Michel Trama perdant sa troisième étoile. Ce millésime illustre une année de transition, avant l'arrivée en force des palaces à Paris (Shangri-La, Mandarin, Royal Monceau…) et, surtout, une période d'accalmie après la frénésie, souvent vaine, de recherche systématique de nouveaux trois-étoiles. La gastronomie explose doucement, en son sommet - où les chefs parfois préfèrent lever le pied -, mais également à la base, où les jeunes talents ne courent plus comme des lapins à la recherche de cette célèbre étoile, qui reste, cependant, une des plus belles récompenses de cette profession.

Il faudra donc regarder du côté des deux-étoiles.

Avec, notamment, la superbe percée du Passage 53, à Paris, passage des Panoramas, où Guillaume Guedj et son chef japonais, Shinichi Sato - 32 ans, formé à L'Astrance -, confirment un talent épuré autour d'une cuisine éclairée sur les produits (légumes de Joël Thiébault, viandes d'Hugo Desnoyer).

C'est la révélation de cette année. Jean-François Piège retrouve le niveau deux étoiles qu'il avait connu au Crillon, à Paris, avec la salle à manger, réalisée avec son associé Thierry Costes, au premier étage de la Brasserie Thoumieux, à Paris.

Joël Robuchon fait également très fort, puisque dès l'ouverture de son Atelier, sur les Champs-Élysées, il décroche deux étoiles, à l'instar de Thierry Drapeau au Logis de la Chabotterie, à Saint-Sulpice-le-Verdon, et La Villa Archange, au Cannet.

Dans la catégorie une étoile, on relèvera le retour de Jacques Maximin, 64 ans, qui décroche sa première pour son Bistrot de la Marine, à Cagnes-sur-Mer. Mais aussi Mon Rêve de Gosse, à Cannes, Le Fort de l'Océan, au Croisic ; Takao Takano, à Lyon ; Le Baudelaire, Sensing, Les Ambassadeurs, Antoine, La Fourchette du Printemps, Frédéric Simonin, à Paris ; le château des Crayères, à Reims,nouveau promu : Le Sub au Lavandou.(Bruno Gaudin) Au chapitre des disparitions, notons la perte de l'étoile au Bacon, à Antibes, et La Bastide Saint-Antoine, à Grasse, qui passe de deux à une étoile.

(source LeFigaro.fr)

Si vous passez par là ....bientôt ou cet été :


 Le Sub Restaurant agréable de bon confortUne très bonne table dans sa catégorie 

Adresse
av. des Trois-Dauphins F - 83980 Le Lavandou
Téléphone
0494057698
Périodes d'ouverture
Fermé 2 janvier-9 février, le midi du 15 juin au 15 septembre, dimanche soir, mardi midi et lundi du 15 septembre au 15 juin
Prix repas
Menu: 45€ (déj. en sem.) / 63€
Cuisine
classique
Commentaires
Une vraie bonbonnière au charme suranné ! On y déguste une cuisine délicieusement classique, généreuse et très parfumée. Le menu unique change chaque semaine, au gré du marché...
Spécialités
Menu du marché.
Installations
Air conditionné Etablissement totalement ou en partie réservé aux non-fumeurs
A savoir
Nouvelle cotation Une très bonne table dans sa catégorie
Cartes de crédit
Carte de crédit Visa Carte de crédit MasterCard (Eurocard)

 

IMG_4047.JPG

 


 

 

Les commentaires sont fermés.