UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2011

MICROSOFT LEVE UN COIN DU VOILE SUR WINDOWS 8

 

Window 8 images.jpg

Microsoft a levé un coin du voile sur Windows 8, présenté comme la plus grande évolution de son système d'exploitation depuis Windows 95.

 

Windows refait parler de lui. Alors que l'attention tend à se focaliser sur les tablettes tactiles et les smartphones, le système d'exploitation de Microsoft, né au milieu des années 1980 avec la révolution micro-informatique, se prépare à une profonde mue. Mercredi , la future version de Windows, pour l'instant connue sous le nom de code «Windows 8», a été partiellement dévoilée lors de la conférence D9 organisée par le site All Things Digital en Californie. Il s'agit de la «plus grande évolution depuis Windows 95», a affirmé Steven Sinofsky, président de la division Windows. Voici ce que l'on peut retenir de cette présentation.

• L'influence des téléphones et des tablettes. Sorti à l'automne 2009, Windows 7 a été calibré pour les «netbooks», ces petits ordinateurs portables qui rencontraient alors un fort succès. Deux ans plus tard, la mode est aux tablettes, qui grignotent les ventes de PC, et Microsoft s'adapte. Au démarrage, les ordinateurs sous Windows 8 afficheront une toute nouvelle page d'accueil, qui remplacera l'habituel bouton «Démarrer». Comme sur les téléphones Windows phone 7, les icônes prendront la forme de gros boutons carrés ou rectangulaires. Ces «tiles» (carreaux) signaleront les informations importantes, telles que la liste des derniers emails reçus, les photos récemment partagées sur Facebook ou la météo des villes de son choix.

• Pensé pour le tactile, compatible avec la souris. La navigation dans Windows 8 se fera de préférence avec les doigts, comme sur une tablette ou un smartphone. Microsoft mise en effet sur la généralisation des PC intégrant des écrans tactiles. On pourra ainsi naviguer entre les applications en glissant l'index de gauche à droite, ouvrir plusieurs onglets d'Internet Explorer 10 en faisant ce geste de haut en bas ou encore taper du texte sur un clavier virtuel. Pour les ordinateurs plus anciens, il sera toujours possible d'utiliser le clavier et la souris. Windows 8 sera en effet le système de référence de Microsoft de la tablette tactile jusqu'aux PC les plus puissants. Pour cela, la configuration nécessaire ne devrait pas dépasser celle requise pour Windows 7.

• Une nouvelle forme d'applications. Les titres du nouvel écran d'accueil permettront de lancer des applications d'un nouveau genre, qui seront développées dans des langages bien connus sur Internet (HTML5, JavaScript et CSS). Ces applications seront elles aussi particulièrement inspirées par ce qui se fait sur les smartphones et les tablettes. Elles s'ouvriront en plein écran et afficheront une interface minimaliste. Exploitant la puissance et les grands écrans des PC, deux applications pourront fonctionner en vis-à-vis.

• Une boutique d'applications. Lors de la présentation de Windows 8, un bouton «Store» figurait en bonne place sur l'écran d'accueil. Microsoft n'a pas encore dévoilé son contenu. Mais on lui prête l'intention de lancer sur les PC une boutique d'applications pour distribuer directement des logiciels par Internet, à la manière de ce qui est proposé sur les smartphones, sur les tablettes tactiles et sur les Mac, avec le Mac App Store.

• L'infidélité faite à Intel. Comme annoncé en janvier par le PDG de Microsoft, Steve Ballmer, le nouveau Windows ne sera pas seulement compatible avec les microprocesseurs x86 d'Intel et d'AMD. Il tourner aussi sur des PC et des tablettes fonctionnant sur l'architecture ARM (Texas Instruments, Qualcomm, Nvidia…), très populaire dans les appareils mobiles. Des représentants de Microsoft ont cependant précisé que les applications x86 actuelles devront être réécrites pour tourner sur les puces ARM.

• Le lourd héritage de Windows. Microsoft n'a pas complètement coupé les ponts avec le passé. Ainsi, la nouvelle interface de Windows ne remplacera pas l'actuelle. Elle viendra plutôt s'ajouter au-dessus, ce qui pourra parfois être destabilisant. Les anciennes applications compatibles avec Windows 7, comme Word, Windows et PowerPoint, continueront en effet fonctionner dans leur présentation traditionnelle, adaptée au clavier et à la souris. De même, les PC sous Windows 8 donneront accès au bureau, aux dossiers et à tous les fichiers contenus sur le disque dur. L'ancienne interface sera d'ailleurs imposée sur les ordinateurs dont la résolution de l'écran ne dépassera pas les 1024x600.

• Une réponse à Apple, Google et HP. Avec Windows 8, Microsoft prend une voie résolument différente d'Apple, qui estime que la navigation tactile n'est pas adaptée aux écrans des ordinateurs, et la réserve donc aux téléphones, aux baladeurs et aux tablettes. Le nouveau système des Mac, qui sera présenté la semaine prochaine à San Francisco, apportera une évolution moins nette dans son ergonomie que Windows 8, puisque les applications continueront d'être contrôlées depuis la souris (ou le trackpad) et le clavier. Microsoft répond aussi à Google, qui prépare un système allégé pour les ordinateurs dotés de claviers, Chrome OS, et à Hewlett-Packard, qui souhaite décliner son système pour téléphones, webOS, aux PC.

• La date et le prix restent inconnus. Windows 8 est encore en gestation. Microsoft n'a fourni aucun détail sur son prix et sa date de sortie. Le nouveau système devrait être vraisemblablement commercialisé en 2012, trois ans après Windows 7. Une conférence réservée aux développeurs, Buid, est prévue en septembre, où d'autres nouveautés pourraient être annoncées.

A suivre....

(source LeFigaro.fr)

 

 

Les commentaires sont fermés.