UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/06/2011

CASINO VEUT (ENFIN) REINVENTER LA SUPERETTE DE QUARTIER/ DEBAT PUBLIC SUR LA SECURISATION DE LA PLACE MARCEL SEMBAT

 

casinoinside.jpg 

Le distributeur stéphanois teste Casino Shopping, l'enseigne destinée à remplacer Petit Casino. Une riposte à l'offensive de Carrefour, Système U et Auchan en centre-ville, où le groupe dispose d'une forte part de marché. 

Cette démarche tardive surprend pour celui qui tenait ,en son temps, le haut du pavé en ce domaine, bien avant la création des supermarchés .(les ex"petit"vont devenir les "shopping")

 

Musique d'ambiance, lumière douce, couleurs chaudes (marron et rose fuchsia), parquet au sol et température agréable : on se croirait presque dans un bar branché. C'est pourtant bien une supérette de 550 mètres carrés, inaugurée il y a deux semaines en plein cœur de Marseille et baptisée d'une nouvelle enseigne, «À l'inverse de nos concurrents, avec leurs formats Express ou City, nous voulons donner envie à nos clients de passer du temps en magasin» , explique Jean-Pierre Lanzetti, directeur général Casino Proximité (Petit Casino, Vival, Spar, Via Italia).

Casino Shopping et sa version plus petite, Casino Shop (pour les magasins de moins de 350 mètres carrés), pourraient bien fleurir partout, si le groupe est satisfait de ses magasins tests. Après Marseille, un second ouvrira début juillet à Saint-Étienne, berceau du groupe Casino ; et huit autres Petit Casino (à Lyon et Toulouse notamment) seront transformés avant la fin d'année. L'identité des 1800 magasins dont «l'épicier est un type formidable» est vieille de quatorze ans et avait besoin d'être mise au goût du jour.

Casino devait réagir,enfin ! La plupart de ses concurrents mènent en effet depuis deux ans une offensive sans précédent pour s'imposer en centre-ville, là où le groupe stéphanois, également propriétaire de Franprix et Monoprix, est en position de force. Carrefour (Express et City), Auchan (City et A 2 Pas), Intermarché (Express) et Système U (Express) sont tous engagés dans une rénovation ou un repositionnement de leur format.

Déploiement en 2012 

«Nous prenons le temps qu'il faudra, le déploiement éventuel des Shop et ShoppingJPimages.jpg n'interviendra que l'an prochain» , tient à mettre en garde Jean-Pierre Lanzetti(photo). L'enseigne a décidé de changer beaucoup de paramètres à la fois. Les salariés sont identifiés par leurs prénoms, les meubles sont en courbe, la carte de fidélité fait son entrée et les produits frais, hors fruits et légumes, sont derrière des portes transparentes, ce qui permet au passage de réduire la facture énergétique d'un quart.

«Nous avons surtout travaillé sur l'assortiment», précise Jean-Pierre Lanzetti. Les gammes en boissons et surgelés ont été réduites, au profit des fruits et légumes et d'un grand rayon beauté, qui manquait dans les supérettes Casino. Crèmes, mascaras et brosses à cheveux représentent déjà 15 % du chiffre d'affaires du Shopping marseillais. Parmi les 9 000 références proposées, produits snacking de Chez Jean (une autre enseigne du groupe, en test depuis début 2009), et articles à l'emballage décoratif venus de nombreuses régions de France. On peut même commander sa machine à café via un écran tactile. À terme, cette façon d'étendre l'offre pourrait concerner d'autres produits.

Pour combattre l'image de cherté des supérettes de centre-ville, les prix ont été réduits «de 15 % à 18 % par rapport à un Petit Casino équivalent» , assure le directeur général de la branche proximité, pariant sur une hausse des volumes.

L'enseigne a une autre astuce : elle noue des partenariats avec ses fournisseurs pour faire profiter ses clients d'avantages fidélité sur des bières Kronenbourg ou des biscuits BN : «Nous avons à ce jour 100 partenaires qui offrent à nos clients de 10 à 25 % de remise, d'ici septembre nous en aurons 400» , prévoit Jean-Pierre Lanzetti.

(source LeFigaro.fr)

 

Mercredi 15, en soirée, dans l'Auditorium de l'Espace Landowski,

Pierre-Christophe Baguet entouré d'élus municipaux : Marie-Laure Godin,Léon Sebbag, Gauthier Mongin,Béatrice Belliard,de boulonnais : Célia et Robert Chiabalino, Jérome François, et de fonctionaires P.Alain Roche( DG du Conseil Général du 92),Claude Guifard (Dr de la voirie du C.Gal) et du capitaine de police de Boulogne-Billancourt) ont participé, en présence d'un très nombreux public venu débattre sur 

                     LA MISE EN SECURITE DE LA PLACE MARCEL SEMBAT

P1010506.JPG


l'objectif étant la sécurisation des piétons par , entre autres, la diminution des traversées piétons en augmentant la place donnée aux trottoirs et en implantant une signalisation visible pour les y aider . 2heures et demie de débat très animé.

Début de travaux en juillet pour une mise en service fin août, avant les grands retours et la rentrée scolaire

P1010507.JPG


P1010514.JPG

P1010519.JPG

P1010524.JPG

P1010530.JPG



Rendez Vous à la rentrée......

Les commentaires sont fermés.