UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2011

TABAC : UN EXEMPLE A SUIVRE OU PAS : LA NOUVELLE ZELANDE INNOVE

 

nouvelleimages.jpeg

Le Parlement veut bannir totalement le tabac d'ici 2025. Une idée extrême qui fait pourtant la quasi-unanimité dans la classe politique.

 

Devenir un pays non-fumeur, l'idée fait son chemin en Nouvelle-Zélande. Le premier pas a déjà été engagé, avec le vote d'une loi qui interdit les présentoirs de paquets de tabac : «Les gens n'iront plus dans une épicerie pour acheter du lait et un journal en étant confronté à un mur de cigarettes», s'est réjoui Tariana Tura, secrétaire d'Etat à la santé et promoteur du projet.


tabacimages.jpegUn consensus s'est dégagé autour de la loi, qui a recueilli 119 voix sur 122 députés. «Cela lance un signal très clair à l'industrie du tabac qui voit à quel point nous sommes sérieux. Dans un pays idéal, c'est un produit qui ne devrait pas être vendu du tout. Je vais continuer à tout tenter pour faire passer une législation qui, je l'espère, permettra qu'il n'y ait plus de tabac en Nouvelle-Zélande en 2025», a expliqué Tariana Turia devant le parlement. Pour le moment, le gouvernement se concentre sur la visibilité du tabac et surtout, les dangers qu'il représente pour le mineurs : il coûtera désormais 10.000 dollars néo-zélandais d'amende (environ 6.000 euros) de vendre un paquet à un moins de dix-huit ans.

Prochaine étape en vue : supprimer toute publicité et logo sur les paquets, comme c'est déjà le cas chez le voisin australien. L'interdiction de fumer sur l'espace public est également en débat, notamment pour tous les fonctionnaires qui se grillent une blonde devant les bâtiments publics.

Les prisons sont déjà non-fumeurs

Si la décision a réjoui la société de lutte contre le cancer et les instituts de santé public, les détaillants critiquent les applications de la loi : «Le gouvernement récolte 75% du prix de vente des paquets», a rappelé un représentant des buralistes. Il sera compliqué et coûteux pour chaque vendeur d'installer des portes pour cacher les présentoirs. Les taxes prélevées par l'Etat représentent une manne financière appréciable. Dans ce pays de 4 millions d'habitants, qui accueillera la Coupe du monde de rugby en septembre prochain, 15.000 personnes ont signé une pétition contre la loi. Celle-ci va également avoir des conséquences pour tous les événements sportifs, en interdisant de fait la publicité pour le tabac.

Mais le changement est déjà en marche sur Aotéaroa (le nom maori de la Nouvelle-Zélande) et ce sont les prisonniers qui sont à l'avant-garde. Depuis le 1er juillet, les prisons sont en effet devenues les premiers lieux non-fumeurs du pays. Et la transition s'est bien passée : la quasi-totalité des 6000 prisonniers fumeurs a adhéré à un plan de sevrage.

Un exemple bluffant.....il fallait oser.

(source LeFigaro.fr)

Les commentaires sont fermés.