UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2011

FORÊTS : ELLES SONT INDISPENSABLES POUR ABSORBER LE CO2

 

 

forest.jpg


 

La lutte contre la déforestation permettrait de stocker la moitié du CO2 d'origine fossile.

 

Chaque étude le confirme un peu plus: le rôle de la forêt est essentiel dans la lutte contre le réchauffement climatique et l'acidification des océans provoqués par les émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

Les forêts du monde entier absorbent en effet un tiers du CO2 (dioxyde de carbone) émis par les combustibles fossiles (pétrole, charbon). Mais elles pourraient être plus efficaces s'il n'y avait pas de déforestation, souligne une étude publiée vendredi dans la revue Science. Ce travail qui porte sur la période 1990-2007 a été mené par des équipes du monde entier.

On estime que la destruction des arbres produit environ 20% des émissions mondiales de CO2. L'étude montre que le volume de carbone ainsi émis est contrebalancé par celui absorbé par les forêts primaires mais également par la repousse d'arbres sur des surfaces auparavant réservées à l'agriculture, notamment en zone tempérée. «Dans ces régions le puits de carbone s'est accru de 17% entre 2000 et 2007 comparé à la période 1990-1999», rappelle l'étude. Sans la déforestation qui touche surtout les bassins tropicaux (Amazonie, Congo, Indonésie), «les forêts existantes et en régénération absorberaient la moitié des émissions des combustibles fossiles», explique l'un des auteurs et non pas un tiers comme actuellement. La lutte contre la déforestation en zone tropicale est d'autant plus importante qu'en 2005 l'équilibre a été rompu dans la forêt amazonienne. Frappée par une sécheresse exceptionnelle, cette dernière est devenue émettrice de carbone.

La forêt au cœur des négociations sur le climat

On évalue à 4 milliards d'hectares la surface forestière dans le monde. Environ 44% du carbone est stocké dans le sol, 42% dans les arbres, 8% dans le bois mort et 5% dans l'humus. D'un point de vue géographique, plus de la moitié des forêts se trouvent en zone tropicale, 32% dans les régions boréales et le reste en zone tempérée.

cancunimages.jpgLa densité de carbone stockée dans une forêt tropicale et dans une forêt boréale est à peu près la même, rappelle l'étude, mais ce stockage ne se fait pas au même endroit. Environ 60% du CO2 est retenu dans le bois pour les forêts tropicales et 32% dans le sol, c'est l'inverse pour les forêts boréales (20% dans la biomasse et 60% dans le sol).

La forêt est au cœur des négociations internationales sur le climat. Un accord est intervenu à Cancun (Mexique) l'an dernier pour aider financièrement les pays où se trouvent les forêts tropicales en échange de leur préservation.

(source LeFigaro.fr)

Les commentaires sont fermés.