UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2011

UNE NOUVELLE VIE POUR LES AMPOULES , SUR LE NET

 

ampoule3345120asaug.jpg

Les lampes à filament de plus de 40 watts sont retirées de la vente aujourd'hui, au profit des ampoules à basse consommation. Une aubaine pour certains sites Internet. 

 

C'est aujourd'hui que les ampoules à incandescence de 40 watts sont officiellement retirées de la vente en France. Le retrait programmé de ce type de lampes a commencé en 2009 avec celles de 100 watts et plus et s'est poursuivi depuis, par tranche de 20 ou 25 watts. Elles sont désormais remplacées dans les linéaires par des lampes «basse consommation».

Cette terminologie comprend à la fois les ampoules halogènes à économie d'énergie, les lampes fluocompactes et les diodes électroluminescentes, plus connues sous le nom de LED. Ces nouvelles venues ont beau consommer 30% à cinq fois moins d'énergie que les bonnes vieilles ampoules à filament et durer jusqu'à dix fois plus longtemps, elles ne sont pas parvenues à convaincre tous les consommateurs, attachés notamment à la qualité de la lumière fournie par ces ampoules. Il n'en fallait pas plus pour donner quelques idées à des sites marchands qui ont constitué des stocks d'ampoules à filament et les revendent sur Internet, au mépris de la législation en vigueur.

Les ampoules incandescentes sont présentées comme des «antiquités» ou des «collectors» par certains marchands qui n'hésitent pas à pratiquer des prix deux à cinq fois supérieurs à ceux qui étaient en vigueur dans le commerce il n'y a pas si longtemps. Ainsi, une ampoule toute simple de 60 watts peut être vendue 7,50 euros, sans les frais de port ! C'est même plus cher qu'une lampe basse consommation. Malgré ces tarifs, les stocks de ces web-marchands diminuent, et il va devenir de plus en plus difficile de se procurer ces ampoules. D'autant que nos voisins européens ont presque tous pris des mesures similaires.

Petite consolation pour les nostalgiques, les ampoules traditionnelles de 25 watts sont encore vendues jusqu'au 31 décembre 2012. Ils peuvent donc constituer des stocks, du moins théoriquement. En effet, nombre de magasins les ont déjà retirées de leurs linéaires, préférant se consacrer à la mise en avant des lampes basse consommation. Que les inconditionnels de l'ampoule à filament se rassurent néanmoins, les fabricants de lampes fluocompactes (LFC) ont fait de gros progrès. Le stade disgracieux du tube replié plusieurs fois sur lui-même est dépassé depuis longtemps. Les lampes à économie d'énergie ont désormais la même forme que les anciennes ampoules, avec l'avantage de ne pas dégager de chaleur.

La couleur de la lumière 

Le prix des LFC a considérablement baissé, même si elles sont encore deux à trois fois plus chères que ne l'étaient les ampoules traditionnelles. La couleur de la lumière que diffusent les lampes à économie d'énergie n'est pas non plus tout à fait identique, même si elle s'en approche de plus en plus. Enfin, le temps d'allumage, qui était de quelques secondes pour les premiers modèles de fluocompactes, a été réduit à moins d'une seconde. Un laps de temps suffisant pour continuer à irriter les plus impatients.

Le salut viendra sans doute des LED. Si elles sont encore relativement onéreuses, leur prix baisse rapidement et elles affichent une durée de vie de vingt-cinq ans ! Et la lumière qu'elles produisent est plus proche de celles des ampoules à filament.

(source leFigaro.fr)

Les commentaires sont fermés.