UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2011

VACANCES D'ETE / CONSO D'ESSENCE EN HAUSSE MALGRE PRIX EN HAUSSE AUSSI

 

 

station-d-39-essence-la-nuit.jpg

 

 

 Au mois d'août, la consommation de carburants a bondi de 4 % en volume. 

 

C'est une vraie surprise: cet été, l'envolée des prix du pétrole n'a pas dissuadé les Français de rouler. Au contraire même. Selon les chiffres provisoires de l'Union française des industries pétrolières (Ufip), la consommation de carburants (essence et diesel) a bondi de 4% au mois d'août par rapport à août 2010, pour un volume de quelque 4,5 millions de m3. En moyenne, la consommation mensuelle pendant le reste de l'année tourne autour de 4 millions de m3. Le climat bien meilleur en août qu'en juillet pourrait expliquer le fort rebond du mois d'août, certains n'ayant pas hésité à différer leur départ en vacances.

Toujours selon les chiffres de l'Ufip, la consommation de carburants au cours des douze derniers mois a grimpé de presque 2%. Cette progression soutenue corrobore les enquêtes de l'Ufip selon lesquelles, malgré l'augmentation des prix à la pompe, les automobilistes prennent leur voiture sous peine de voir pénalisé leur mode de vie. À titre indicatif, au mois d'août, le super sans plomb 95 (SP 95) s'est établi en moyenne à 1,50 euro, contre 1,33 en 2010. De son côté, le diesel s'est fixé à 1,31 euro, contre 1,14 un an auparavant. Cette inflation dans les stations-service reflète l'ascension des prix du pétrole : autour de 109 dollars le baril sur la période, contre 77 dollars en 2010.

Stations à bas prix 

Le troisième enseignement des chiffres de l'Ufip concerne plus spécifiquement l'essence. Au cours des douze derniers mois, la consommation a baissé de 2 % en moyenne, contre un rythme de repli de 4 à 5 % les années précédentes. Si la diésélisation du parc automobile français se poursuit - près de deux tiers des voitures particulières, chiffre en hausse -, cela tend à prouver que la consommation d'essence se rapproche d'un seuil plancher, en dessous duquel il n'est plus possible de continuer à baisser.

Même si l'exercice des prévisions est toujours délicat, l'Ufip n'envisage pas au cours des prochains mois un repli de la consommation de carburants qui serait dû au maintien de prix très élevés du pétrole, qui tutoie actuellement la barre des 110 dollars. Certes, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) vient de revoir à la baisse ses estimations de demande mondiale pour 2011 et 2012, mais elle précise aussitôt que des difficultés d'approvisionnement sont de nature à empêcher un repli rapide des cours.

En attendant, les Français surveillent de plus en plus attentivement l'évolution des prix à la pompe. Total l'a bien compris : la compagnie s'apprête à lancer en France 600 stations-service à bas prix, sous l'enseigne Total Access, de manière à concurrencer la grande distribution.

(Source LeFigaro.fr)

Les commentaires sont fermés.