UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/12/2011

POLICE : LA PLAINTE EN LIGNE BIENTÔT GENERALISEE

 

 

beauvau.jpgAccomplir les premières formalités d'une plainte en restant chez soi sera bientôt possible pour tous. Dès 2012, tous les départements français seront connectés au dispositif de pré-plainte en ligne.

 

Toutes les personnes se trouvant en France vont bientôt avoir la possibilité d'effectuer toutes les démarches préliminaires au dépot de plainte sans se déplacer, directement à partir de leur ordinateur. Expérimenté depuis trois ans dans quatre départements, le système de pré-plainte en ligne permet à toute personne physique ou morale de remplir le formulaire de plainte contre X sur internet. La pré-plainte ne concerne que les atteintes aux biens, ce qui représente 90% de l'activité criminelle, et à la condition qu'on ne connaisse pas l'auteur. «On a considéré que pour les violences faites aux personnes, le dialogue avec un policier était indispensable», explique Alain Bauer, professeur de criminologie au Centre national des arts et métiers, qui a participé à la conception du système.

La pré-plainte en ligne est seulement une première étape: pour qu'elle soit enregistrée, la plainte doit être signée par la victime, directement au commissariat de son choix. Le rendez-vous est fixé par avance avec la police: «Cela va beaucoup faciliter le travail des fonctionnaires de police et de gendarmerie, qui peuvent donner un rendez-vous au moment où ils ont du temps à consacrer aux victimes. Les victimes n'ont pas à faire la queue, il y a aussi moins de paperasserie», dit le ministère.

Un retour d'utilisation très positif

La pré-plainte sur internet a été expérimentée sans publicité dans les Yvelines, la Charente-Maritime, le Bas-Rhin et la Haute-Garonne depuis 2008, ce qui fait que très peu de personnes ont pu pour l'instant utiliser le dispositif. Le recul sur l'expérience ne porte donc que sur quelques centaines de plaintes, «mais commissariat-clairieres-1038644a47.jpgla perception du dispositif est très positive», précise la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés), qui a étudié le système. La CNIL a donné son accord à la généralisation du service, car les données personnelles sont automatiquement supprimées si le plaignant ne se présente pas au commissariat dans les 30 jours suivant l'envoi de sa pré-plainte.

Le ministère a prévu de généraliser le dispositif «dans le courant de l'année 2012.» Il précise que la pré-plainte en ligne n'est pas obligatoire: «Les personnes sans internet, par exemple les personnes âgées, pourront toujours se rendre directement au commissariat pour porter plainte. Le nouveau système n'est qu'un outil supplémentaire». Il sera bientôt disponible pour tous à l'adresse www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr. Une campagne de communication est prévue pour le populariser.

(Source LeFigaro.fr - Caroline Bruneau) 

Inscription sur les listes électorales : N'attendez pas le 31 décembre !

 

electeur_home_.jpgInscrivez-vous sur en ligne ou par correspondance à l'aide du formulaire téléchargeable sur le site Internet de la mairie, ou en vous déplaçant au service de l'état civil, des élections et des formalités administratives en mairie.
Pièces à fournir : photocopie recto-verso de votre pièce d'identité en cours de validité, justificatif de domicile récent à vos nom et prénom.

Les commentaires sont fermés.