UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2012

SALARIÉS : ACCROS AUX RESEAUX SOCIAUX, FACEBOOK MAIS PAS SEULEMENT

 

 

Selon une enquête de Cegos, ils utilisent avant tout un compte Facebook, et dans un cadre essentiellement privé.

facebook1.jpg

Les salariés plébiscitent l'usage des réseaux sociaux. Selon une enquête de l'Observatoire Cegos réalisée auprès de 1500 personnes (1200 salariés et 300 responsables de réseaux sociaux dans les entreprises), ils y sont de plus en plus présents, surtout s'ils sont jeunes.

Facebook fait largement la course en tête avec 61% des salariés qui déclarent détenir et utiliser un compte. Il devance YouTube (23% de réponses) et Google (14%), Twitter (6%) ou encore le site de partage de photos Flickr (1%). Les réseaux sociaux professionnels sont aussi distancés, avec 9% pour Viadeo et 6% pour LinkedIn.

À quelle fréquence ces réseaux sont-ils utilisés? Un salarié sur deux dit le faire au moins une fois par jour (48%) lorsqu'il est connecté à Facebook et 31% au moins une fois par semaine. Le plus souvent, cette connection se fait depuis le domicile plutôt que depuis le lieu de travail. Pour ceux reliés quotidiennement, 41% disent se connecter au domicile et seulement 14% au bureau.

À quoi servent ces réseaux pour les salariés? Avant tout pour agrandir et entretenir leur cercle de connaissances (59%), pour faire une veille professionnelle (44%) ou encore communiquer avec leurs collègues (41%). Trouver un emploi n'arrive qu'en quatrième position avec 25% de réponses. Ces résultats confirment que les réseaux sociaux restent encore majoritairement utilisés dans le cadre de la sphère privée. Ainsi 6% seulement des salariés disent s'en servir «pour recruter un collaborateur» et 7% «pour travailler à l'international».

Alors que plusieurs affaires sur l'utilisation des réseaux pour parler de son employeur - et le critiquer - ont défrayé la chronique, l'étude de Cegos montre que les salariés n'ont pas peur de s'exprimer vis-à-vis de leur employeur. Seuls 20 % d'entre eux reconnaissent «avoir des craintes lorsqu'ils s'expriment vis-à-vis de leur employeur ou de leur entreprise sur les réseaux». «Si les salariés n'ont pas peur de s'exprimer, c'est sans doute parce qu'ils ont tendance à s'autodiscipliner.

On voit d'ailleurs que 45% des salariés pensent qu'ils n'ont pas le droit de parler de leur entreprise sur les réseaux sociaux quand seulement 25 % des responsables de réseaux sociaux affirment avoir mis en place de telles interdictions», souligne Philippe Gérard, manager des formations digitales chez Cegos.

Il reste que ces nouveaux outils de communication et d'accès à l'information se révèlent «chronophages» pour les salariés: 18% d'entre eux mettent d'ailleurs en avant leur aspect négatif sur la gestion de leur temps et 7% sur leur charge de travail.

(source le Figaro.fr)

LIRE AUSSI:

» Réseaux sociaux: les salariés mieux protégés par la justice

» Faut-il autoriser Facebook au bureau?

SERVICE:

» Retrouvez de nouvelles opportunités de carrière avec Cadremploi

SUIVEZ LE FIGARO EMPLOI SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Emploi

Les commentaires sont fermés.