UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2012

CHRISTIAN BLACHAS, BOULONNAIS , NOUS QUITTE, LE CONNAISSIEZ VOUS ?


  • Christian-Blachas_4101.jpeg


    L'annonce de sa disparition a immédiatement déclenché une foule d'hommages sur la Toile - aussi bien de «fils de pub» exprimant tristesse à coups de «badoum bah» (en référence au générique de son émission culte) sur Twitter, que de téléspectateurs qui souhaitaient saluer «celui qui nous a fait aimer la pub» et «a démocratisé la culture publicitaire».

  • Décryptages
    Né, à Paris, le 16 juin 1946, Christian Blachas reste en effet dans les mémoires comme celui qui a donné âme et corps à l'art publicitaire dans les médias français et auprès du grand public. En 1968, ce diplômé de l'École française des attachés de presse (Éfap) débute sa carrière de journaliste à l'Agence centrale de presse parisienne, puis rejoint l'hebdomadaire L'Écho de la presse et de la publicité. Trois ans plus tard, capitalisant sur l'émergence d'une nouvelle génération de publicitaires français, il lance le magazine Stratégies avec Patrick Bartement et Alain Lefebvre. 
  • Fait nouveau dans le milieu publicitaire de l'époque: cette nouvelle revue se permet de critiquer les campagnes et soulève les grandes questions qui agitent la profession - de la création publicitaire à l'achat d'espace. Un coup de pied dans le paysage médias qui rencontre vite le succès.

  • En 1986, après un changement d'actionnaires, Christian Blachas quitte Stratégies pour lancer un PUB1839888.jpgmagazine concurrent, Communication et Business. Il deviendra ensuite CB News. La télévision suit peu après: avec Anne Magnien, Christian Blachas crée l'émission Ondes de choc, un magazine dédié à la publicité et la communication, sur la chaîne M6. En 1989, l'émission devient hebdomadaire et est rebaptisée Culture pub. Elle ponctuera les deuxièmes parties de soirée de M6 jusqu'en juin 2005. Quinze années de décryptages saupoudrés d'humour qui ont marqué plusieurs générations. Ces dernières l'ont montré dimanche soir, en saluant en nombre la disparition de l'animateur, passionné d'Elvis Presley.
  • Après avoir été arrêtée par M6, Culture pub avait trouvé refuge sur Internet avec la création d'un site référençant des milliers de campagnes. En 2008, l'émission avait aussi repris le chemin du petit écran, sur la chaîne NT1, le dimanche en début de soirée. Dimanche soir, la pub a perdu son «king».

     
    (source LeFigaro.fr / Marie-Catherine Beuth)

Les commentaires sont fermés.