UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2012

INTERNET : SITES EN .fr , CARACTERES SPECIAUX POSSIBLES




logo-afnic.gif


Dès le 3 mai, les éditeurs de sites internet pourront acheter des noms de domaines comprenant des accents ou des caractères spéciaux.

 

Le 3 février, l'Afnic, l'association en charge de la gestion des noms de domaine français a annoncé la prise en charge des caractères spéciaux dans les noms de domaine français en .fr, .re (Réunion), .tf (Terres Australes et Antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna), .pm (Saint-Pierre et Miquelon) et .yt (Mayotte).

Seront ainsi admis la plupart des accents, mais également certains caractères spéciaux comme æ, ç ou œ. Au total, trente nouveaux caractères devraient être admis dans les adresses prises en charge par l'Afnic. Jusque là, seuls les chiffres et les lettres latines non accentuées étaient pris en compte.

La procédure mise en place pour permettre aux sites internet d'accéder à une adresse avec ces caractères se fera en deux temps. Du 3 mai au 3 juillet 2012, les titulaires d'un nom de domaine pourront acheter prioritairement les différentes versions de ce nom, avec accent. Le site spécialisé domainesinfo prend ainsi l'exemple du titulaire du nom societe.fr qui sera le seul habilité à racheter société.fr.

Par la suite, dès le 3 juillet 2012, l'achat de ces noms de domaine sera ouvert à tous, aucun privilège n'étant plus accordé au titulaire d'un nom de domaine équivalent. La règle qui s'appliquera sera alors celle déjà en vigueur: le nom de domaine sera vendu au premier candidat souhaitant l'acheter.

logo-numerama-achetezfacile-comparateur-de-prix.gifComme le souligne le site spécialisé Numerama, sous couvert d'internationaliser internet et les adresses des sites web, jusqu'ici essentiellement anglo-saxonnes, cette mise en place pourrait causer d'importants contentieux juridiques. Afin de prévenir le cybersquatting, pratique qui consiste à acheter un nom de domaine dans le seul but de le revendre à un prix exorbitant, les éditeurs de sites internet devront «réserver toujours davantage de noms de domaine, qu'ils doivent renouveler chaque année». Ainsi, dans l'exemple du site societe.fr, le titulaire du nom de domaine ne devra pas acheter une seule adresse, mais deux, renouvelables tous les ans. Un cas qui se complique encore davantage avec l'exemple de peche.fr, qui devra être acheté sous les noms péché.fr et pêche.fr, mais également pêchê.fr ou pêché.fr.

De quoi augmenter substantiellement les revenus de l'Afnic.

(source LeFigaro.fr /Geoffroy Husson)

Les commentaires sont fermés.