UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2012

CARNETS DE CAMPAGNE : DANS LA PANOPLIE DU MILITANT, LE LIVRE DE SON CANDIDAT

elysee-2012.jpgDans la continuité de la note précédante, sur les livres parus ou à paraitre des candidats, il y a l'utilisation qu'en fait le Militant ?

 

L’écriture d’un livre lorsqu’on est candidat à l’élection présidentielle semble être un passage obligé. François Hollande a sorti  son ouvrage Changer de destin. Celui de Nicolas Sarkozy sera disponible à la fin du mois. Au-delà de l’agitation médiatique qu’elle suscite, la sortie du livre d’un candidat a-t-elle un impact sur le terrain ? Les militants des différents prétendants à l’Élysée ont donné leur avis au Figaro.

«Son livre est un élément fondateur, pratiquement une Bible»

Pour Olivia Giorgio, militante de Nicolas Dupont-Aignan, écrire un livre est important lorsque l’on est candidat : «C’est une démarche intimiste, personnelle, qui permet de faire la lumière sur la personne, derrière le candidat». François Damerval et Clément D., respectivement militants pour Corinne Lepage et Jean-Luc Mélenchon, considèrent de leur côté que le livre d’un candidat ne doit pas servir à exposer sa vie mais à défendre une ligne politique. François estime qu’au travers de ce qu'elle a publié [La vérité sur le nucléaire et Déficit public], Corinne Lepage a su montrer «qu’elle préférait parler du monde dans lequel elle vit que d’elle-même».Clément est du même avis. Il n’aime pas les «autobiographies nombrilistes». «La vie de Mélenchon ne m’intéresse pas», conclut-il.

Au-delà de son intérêt en terme de contenu, les livres publiés par les candidats en pleine campagne constituent des outils appréciables pour les militants. Benoît J., en tant que partisan de Marine Le Pen, considère le dernier ouvrage de sa candidate, Pour que vive la France, comme «un élément fondateur, pratiquement une Bible». «Je m’en sers énormément dans mon argumentaire sur Internet ou lorsque j’anime mon forum

Cependant, même pour le plus fervent partisan d’un candidat, passer par l’étape «lecture du livre» n’est pas toujours automatique. Aymeric de Tournemire, soutien de François Hollande, ne se procurera pas l'ouvrage du candidat PS. «Je préfère la riposte sur la forme, celle qui prime aujourd’hui, que sur le fond». Longtemps lecteur de livres politiques, il se déclare aujourd’hui «dubitatif» quant au rapport entre ce qu’écrivent les candidats et ce qu’ils font par la suite. Son exemple le plus probant : «Ce sont les débats de la primaire socialiste [qui] ont déterminé le choix du candidat, bien au-delà des contenus», croit-il savoir.

 «J’achète les livres des autres candidats par curiosité intellectuelle»

Si la majorité des militants assure avoir lu ou vouloir lire le livre de leur favori, qu’en est-il des ouvrages des candidats concurrents ? Les avis sont plutôt partagés. Joël Didier, militant de François Hollande, certifie qu’il ira acheter le livre de Nicolas Sarkozy «par curiosité intellectuelle.» David Guillerm, qui soutient François Bayrou, compte pour sa part «jeter un oeil» au livre de Hollande, mais émet des doutes : «L'a-t-il seulement écrit lui-même ?» 

Arnaud Perinelle, militant pour Dominique de Villepin, assure, quant à lui, qu’il lira le livre du candidat PS, «quand il sera élu». Lionel lassagne (pour Sarkozy) souhaite de son côté le «feuilleter pour pouvoir trouver des contre-arguments». Olivia, qui attend avec impatience la sortie du livre de son candidat Dupont-Aignan, n’est pas du même avis : «Je ne vais pas acheter les livres des autres candidats car je ne veux pas donner de l’argent à des partis qui, lourdement subventionnés par l’État, en ont déjà assez.»

VOTRE AVIS - Avez-vous déjà lu - ou comptez-vous lire - le livre d'un candidat ? Quel intérêt trouvez-vous à ces ouvrages ? Faites-nous part de votre avis dans les commentaires ou par email à temoin@lefigaro.fr

» Retrouvez le quotidien des militants de chaque candidat dans notre rubrique Carnets de campagne.

LIRE AUSSI :

» Hollande déroule son projet sur 170 pages

SUIVEZ LE FIGARO SUR :

» Facebook

» Facebook Élection Présidentielle

» Twitter : @Le_Figaro et @Figaroelections

 

(source leFigaro.fr/ Clémence Peyron)

Les commentaires sont fermés.