UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/02/2012

TELEPHONE PORTABLE : LES FRANÇAIS PRÊTS A BAISSER LEUR FACTURE


Image-Telephone-portable_lightbox.jpg


Deux tiers des Français paient plus de 20 euros leur forfait mobile.

 

La chaire d'économie numérique de l'université Paris-Dauphine a lance  son nouveau baromètre de l'économie numérique. Réalisé avec Médiamétrie chaque trimestre, ce baromètre mesure différents indicateurs de l'équipement numérique des ménages, tout en faisant le point sur des questions d'actualité.

Alors que le début de l'année 2012 a été marqué par l'arrivée en fanfare de Free Mobile, «86% des internautes étaient au courant du lancement de Free en tant que nouvel opérateur de téléphonie mobile», indique Dominique Roux, directeur scientifique de la chaire. Une notoriété très élevée, atteinte quasiment sans publicité, où les hommes et les plus aisés (CSP+) apparaissent particulièrement bien informés. Seules quelques femmes interrogées déclarent ne pas connaître le nom du nouvel opérateur, tandis que 2,1% des sondés pensaient que le nouvel opérateur était Darty et 1,9% qu'il s'agissait de SFR.

Une vraie jungle

Très informés sur l'arrivée de ce nouvel opérateur, les Français, que l'on a souvent dit perdus dans la jungle des forfaits, apparaissent au contraire très au fait du montant de leur tarif mobile. Près de trois quarts des sondés déclaraient début janvier payer leur forfait entre 11 et 50 euros par mois, avec des disparités entre profils. Ainsi, les 50 ans et plus et les inactifs dépensent moins que l'ensemble (majoritairement entre 11 et 20 euros), tandis que les femmes et les 15-34 ans paient légèrement plus cher leur forfait (entre 21 et 30 euros).

Un état des lieux qui devrait être profondément modifié dans les mois à venir alors que Free Mobile a lancé une offre à 2 euros (pour une heure d'appel et 60 SMS) et un forfait illimité à 19,99 euros mensuels, et que tous ses concurrents ont réagi en baissant leurs tarifs. «Alors que deux tiers des Français paient plus de 20 euros leur forfait mobile mensuel, il va être intéressant dans les mois à venir de voir comment évolue ce chiffre face à l'offre de Free Mobile et la réponse des concurrents», conclut Charles Juster de Médiamétrie.

L'arrivée de Free Mobile a montré que les Français étaient prêts à changer d'opérateur pour baisser leur facture mobile. Cette sensibilité au prix se retrouve aussi sur l'accès Internet, alors que près de 3 foyers sur 4 sont désormais équipés. Selon le baromètre Dauphine-Médiamétrie, 85% des Français seraient prêts à changer de fournisseur Internet pour payer moins cher. Les 15-34 ans, plus technophiles et aux usages plus développés (vidéo, audio…) que les autres cibles, accordent plus d'intérêt que l'ensemble à la qualité (connexion et débit), aux services proposés et aux fonctionnalités du matériel fourni.

LIRE AUSSI: 

» Orange fait ses comptes après l'ouragan Free mobile 

» La Poste Mobile lance trois nouveaux forfaits 

» Mobile: UFC-Que choisir dénonce des usages abusifs 

 

(source LeFigaro.fr : Marie-Cécile Renault )

Et sur le même sujet ,concernant l'Itinérance : les tarifs de téléchargement à l'étranger plafonnés La commission de l'Industrie du Parlement a adopté un rapport qui prévoit des plafonds de facturation pour les consommateurs à partir de 2012. 

 

Dans sa stratégie numérique pour 2015, la Commission européenne s'est fixé comme objectif de faire converger les tarifs appliqués au frais d'itinérance (sms, internet et téléphone) appliqués au plan national de ceux pratiqués par les opérateurs pour les consommateurs situés à l'étranger.  Dans ce contexte, les parlementaires européens de la commission industrie ont adopté, mardi 28 février, un rapport qui prévoit une série de plafond à partir de 2012 pour les sms et les appels téléphoniques.  Pour la première les frais de téléchargement internet (data roaming) sont plafonnés à 0,5 euros par mégabyte à partir de juillet 2012, 0,3 à partir de juillet 2013 et 0,20 un an après.  Les élus ont également proposé de demander aux opérateurs de fournir des offres de services d'itinérance séparés aux consommateurs à partir du 1er mars 2014.  Dans un communiqué, le groupe des Verts/ALE a déclaré que les tarifs adoptés pour Internet étaient "peu ambitieux". EurActiv.fr

 

Source : http://www.euractiv.fr/itinerance-tarifs-telechargement-etranger-plafonnes-article?utm_source=Newsletters&utm_campaign=7571f38b6d-quotidienne&utm_medium=email

(source EurActiv.fr )

Les commentaires sont fermés.