UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/03/2012

SANTÉ : OMEGA 3 , BONS POUR LA MEMOIRE DES SENIORS

 

 



Ome   rmages.jpeg




Ces acides gras très présents chez les poissons sembleraient éviter un vieillissement prématuré du cerveau.

Le lien entre nutrition et cognition se confirme. Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'université de Californie, publiée dans la revue Neurology, montre qu'un régime alimentaire pauvre en acides gras polyinsaturés oméga 3 pourrait bien entraîner un vieillissement plus rapide du cerveau avec des pertes de mémoire plus fréquentes et une baisse des capacités intellectuelles.

 

Dans le cadre de cette étude, un groupe de 1575 personnes, de 67 ans d'âge moyen, ne présentant pas de signes d'atteinte neurologique, ont été enrôlées. Elles ont toutes passées une IRM cérébrale, un dosage sanguin des acides gras concernés (dont l'EPA, l'acide eicosapentaénoïque et la DHA, l'acide docosahexaénoïque d'origine animale), des tests intellectuels et la mesure de leur indice de masse corporelle. La baisse du volume du cerveau est un élément important puisqu'il se retrouve chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.

 

«Les personnes avec les plus bas niveaux sanguins d'oméga 3 ont des volumes cérébraux plus faibles que les autres, une différence équivalente à un vieillissement du cerveau de deux années supplémentaires», explique Zaldy Tan, l'un des auteurs de l'étude. Celle-ci a donc montré que les personnes dont le taux sanguin de DHA était parmi les 25% les plus bas avaient les volumes de cerveau les plus faibles. De même, lorsque l'on considère le dosage sanguin de l'ensemble des acides gras oméga 3, les personnes dont le taux était le plus faible étaient celles dont les performances de mémorisation ou de résolutions de problèmes étaient les moins bonnes.

 

De nombreuses autres études ont, par le passé, montré que les oméga 3 auraient d'innombrables vertus pour la santé, cardiovasculaires bien sûr, mais aussi, d'après un travail très récent, pour ralentir la progression d'une maladie de l'œil, la rétinite pigmentaire.

 

Mais il ne faut pas oublier de parler des études qui montrent qu'une supplémentation en oméga 3 n'apporte pas forcément, surtout dans le domaine cardiovasculaire, un bénéfice net. Et d'autres analyses ont aussi montré qu'une telle supplémentation n'améliorait pas le niveau de performance cognitive lors du vieillissement. Mais après tout, la croyance populaire en l'importance pour la santé de la cuillère matinale d'huile de foie de morue (riche en oméga 3, en vitamines DDT et A) a peut-être une base expérimentale plus solide qu'on ne le croit. Et ce n'est pas si mauvais…

 

EN SAVOIR PLUS:

 

» Le saumon riche en oméga 3

 

» Les bienfaits de l'anchois

 

» Les effets protecteurs de la sardine

 

» Les gélules d'oméga 3 protègent-elles des maladies cardio-vasculaires? 

 

» Comment les omégas 3 influent sur notre humeur 

 

» La consommation de poisson préviendrait certaines cécités

 

 

    • (source LeFigaro.fr /Jean-Luc Nothias)

Les commentaires sont fermés.