UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2012

EMISSIONS POLITIQUES , TOPS ET FLOPS , NS RESTE LE MEILLEUR

 

 

IMG_6317.JPG


Le candidat-président Nicolas Sarkozy reste la meilleure locomotive d'audience sur les grandes chaînes de télévision.

 

Le premier round des audiences des émissions politiques s'achève. À partir de lundi , les chaînes devront se conformer à l'égalité du temps de parole entre les candidats. Cette règle contraignante devrait d'ailleurs limiter la couverture des élections alors même que le rythme de la campagne s'accélère.

Lundi dernier Nicolas Sarkozy clôturait le dernier grand prime time de TF1, Parole de candidat, présenté par Laurence Ferrari, tandis que ce soir 15 mars, François Hollande fermera le ban de l'émission Des Paroles et des actes sur France 2. Au finish, quels que soient les résultats des sondages politiques, le président sortant est le meilleur pourvoyeur d'audience de ce type d'émission. Sans parler des 10,7 millions de téléspectateurs que ce dernier a réunis lors de l'annonce de sa candidature, le 29 janvier dernier au 20 heures de TF1, Nicolas Sarkozy a toujours boosté les audiences. Si ce n'est le deuxième débat de la primaire, il l'a régulièrement emporté sur François Hollande, son principal concurrent, toutes chaînes confondues. À émission comparable comme Des paroles et des actes, il a réuni 5,6 millions de téléspectateurs le 6 mars, contre 5,5 millions pour François Hollande, le 26 janvier.

Même les plus petits candidats ont bénéficié du JT de TF1

Sur France 2, tous les candidats ont bénéficié de la mécanique d'une émission rodée depuis le mois de juin 2011. L'émission présentée par David Pujadas s'est installée comme le rendez-vous politique de référence de la campagne et assure aux candidats des audiences largement supérieures aux 3 millions de téléspectateurs. Seul François Bayrou, le 8 décembre dernier, faisait un flop, à 2,5 millions de personnes. Parole de candidat sur TF1 a percé plus difficilement. La première chaîne a choisi de limiter le nombre de ses prime time politiques. Même François Hollande a affiché une contre-performance le 27 février, à 12,5% de part d'audience. L'émission monte pourtant en puissance puisque, le 5 mars dernier, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon ont réuni 4,8 millions de téléspectateurs et une part d'audience de 19,8%. Outre l'installation de l'émission, cette dernière était servie par la candidate du Front national toujours très suivie par les téléspectateurs, comme le prouve Le  Grand Journal  sur Canal + qui vendredi dernier a doublé son audience, à près de 9%. De même, invitée de Capital, le 5 février, elle faisait grimper l'audience de M6 à 15%. Un score que doit lui envier François Hollande qui, dimanche dernier, n'a pas passé le cap des 8,3%, soit moins que François Bayrou dans cette même émission. Mais les candidats ont pu aussi s'appuyer sur la puissance de certains rendez-vous.

Même les plus petits candidats ont bénéficié de la locomotive du JT de TF1, puisque Parole directe n'a jamais fait moins que 5,3 millions de téléspectateurs. De même, François Bayrou a profité de la force du 19/20 en se hissant à 3,8 millions de téléspectateurs, soit 17,2% de part d'audience.

LIRE AUSSI: 

» Sarkozy suivi par 10,7 millions de téléspectateurs sur TF1

Les commentaires sont fermés.