UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2012

HUMEUR ,BIEN-ÊTRE : MONTRER DE LA GRATITUDE REND PLUS HEUREUX

MERCI-Taua.jpg



Exprimer sa reconnaissance à son entourage a des effets bénéfiques sur l'humeur et le bien-être, selon plusieurs études.

 

Est-ce parce que nous vivons des temps de frustration liés à une crise mondiale? En tous cas, la capacité à remercier et à exprimer sa reconnaissance s'avère une clé fondamentale pour survivre, être plus heureux et même réussir dans la société actuelle.

Une nouvelle étude consacrée à la gratitude parachève les découvertes avancées en ce sens par la psychologie positive depuis une dizaine d'années. Menée à l'Université de Southern California, dans la prestigieuse Marshall School of Business, celle-ci démontre que la gratitude est un outil pour évoluer positivement au travail, surtout lorsque cet environnement est «managé» par un directeur plutôt belliqueux et manquant de confiance en lui. Yeri Cho, qui mène des travaux sur le pouvoir et les négociations en entreprise, a observé au cours de son étude que les supérieurs hiérarchiques les plus insécurisés dans leurs compétences avaient une nette tendance à dénigrer le travail de leur employé… sauf lorsque celui-ci prenait la peine d'ajouter à sa demande de retour sur son travail une simple ligne précisant «merci beaucoup de votre feedback! Je vous en suis reconnaissant».

Une étude qui prouve au final le bon sens de la formule «Dis merci à la dame!» dans l'éducation traditionnelle, et qui vient s'ajouter aux recherches notamment menées par le Dr Robert Emmons, de l'Université de l'illinois, qui n'hésite pas à affirmer que la gratitude est «l'un des rares éléments qui puisse apporter un changement mesurable dans la vie des gens».

Solliciter la gratitude régulièrement, comme un muscle

Un professeur de psychologie de l'Université du Michigan, Chris Peterson, a ainsi demandé à ses étudiants de rédiger régulièrement une «lettre de gratitude» à ceux qui comptaient dans leur vie. Son étude a ensuite montré que ces devoirs faits à la maison procuraient un mieux-être durable aux étudiants. «Ils étaient 100% à se sentir plus heureux», affirme Peterson.

Poussant l'expérience encore plus loin, le professeur a découvert que cette même lettre lue à haute voix à la personne remerciée, lors d'une «visite de gratitude» intensifie encore davantage le sentiment d'être heureux. Mais pour ce faire, la sensation de gratitude doit être sollicitée régulièrement, comme un muscle. Cette pratique doit aussi être sincère et non seulement dirigée vers les autres, mais concerner des sujets de grâce personnels. Tenir un «journal de gratitude» accroît alors le sentiment d'appartenance au monde. «Cette amélioration est alors souvent remarquée par les proches, affirme Robert Emmons. Ceux-ci déclarent que la personne qui tient un journal devient plus aidante».

Plus important, Philip Watkins, un psychologue de l'université de Washington, a montré que ceux qui vivent avec une «gratitude consciente» reconnaissent que leurs plus grandes sources de satisfaction ne sont pas matérielles, et qu'ils trouveront le bonheur non pas en achetant une nouvelle télé à écran plan mais à travers des relations enrichissantes. C'est alors l'effet dit «boule-de-neige», puisque ces relations sont aussi enrichies par leur sentiment de gratitude.

LIRE AUSSI:

» DOSSIER SPECIAL - Psychologie, nos émotions décryptées

» La chasse au bonheur fait-elle du bien?

» Le bonheur est contagieux

 (source LeFigaro.fr //Pascale Senk)

 

 

good_bye_and_thank_you.jpg

Les commentaires sont fermés.