UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2012

PRÈSENTATION DE LA PORTE DE LA FACULTÉ DE MÉDECINE DE PARIS ( PAUL LANDOWSKI ), ESPACE LANDOWSKI DE BOULOGNE-BILLANCOURT

 

 

P1090341.JPG

 

La Porte d’Asclépios, c’est la sculpture à partir de laquelle la porte en bronze de la faculté de médecine, située rue des Saints-Pères à Paris, a été moulée.Installée en 1965 en extérieur, elle a subi durant près de trente-cinq ans l’outrage des intempéries qui l’ont détériorée.

Cet original en plâtre, un matériau extrêmement fragile, a été démonté en 2010 pour être restauré par la société Aïnu. Un chantier qui a mobilisé une équipe de dix personnes pendant un an. L’opération, longue et délicate, permet aujourd’hui d’admirer la porte dans toute sa beauté et son intégrité. De par sa composition, elle n’a pu cependant être réinstallée en plein air.

C’est la raison pour laquelle la Ville a donc décidé de la présenter au sein de l’espace Landowski, qui offre des conditions de conservation optimales et permet aux Boulonnais de la (re)découvrir. 


P1090352.JPG



P1090346.JPG


P1090359.JPG

Présentation/Inauguration par Pierre-Christophe Baguet, Maire de Boulogne-Billancourt, président de la communauté d'agglomération  Grand Paris Seine Ouest accompagné d'Isaure de Beauval, maire adjoint, chargé de la Culture et de la famille de Paul Landowski sculpteur de l'oeuvre monumentale.

P1090354.JPG

P1090361.JPG


La Porte d'Asclépios : un chef d’œuvre humaniste

Comme Auguste Rodin dans sa Porte de l’Enfer, Paul Landowski a déployé tout son génie dans ce chef-d’œuvre créé en 1953. Il aurait voulu destiner cette porte à son Temple de l’Homme, le grand projet de sa vie qui n’a jamais vu le jour.

Les bas-reliefs retracent toute l’histoire de la médecine et de la quête de la connaissance par l’Homme. Ils représentent, de bas en haut : la création de la terre, le mythe de Pandore, le couple humain devant les mystères de la vie et de la mort, les mythologies illustrant la lutte entre le bien et le mal, et les victoires de l’homme à travers les légendes d’Héraclès, de Jason et de Prométhée. Le tympan (partie supérieure) représente Asclépios, le dieu grec de la médecine, fils d’Apollon et père d’Hygie, déesse de la santé. Connu chez les Romains sous le nom d’Esculape, Asclépios guérissait les malades et ressuscitait même parfois les morts, ce qui lui attira les foudres de Zeus. 

P1090338.JPG

Les commentaires sont fermés.