UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2012

DES CELLULES SOUCHES POUR GUÉRIR CERTAINES SURDITÉS

 

oreille71092255.jpeg

 

Des chercheurs ont réussi à régénérer des neurones auditifs endommagés de rongeurs à partir de cellules souches embryonnaires humaines. Une piste prometteuse à explorer pour l'homme.

 

Les surdités ont des origines variées. Parfois, ce sont les cellules sensorielles de l'oreille qui sont altérées: elles n'activent pas les neurones responsables de la transmission du message sonore au cerveau. Un implant peut s'y substituer, avec plus ou moins de succès. Mais, dans le cas où les cellules endommagées sont les neurones auditifs, l'implant ne sert à rien et, à l'heure actuelle, aucun traitement n'existe. Devant cette impasse, la thérapie cellulaire, qui vise à créer des cellules saines pour remplacer celles qui fonctionnent mal, apparaît comme une piste prometteuse, selon les travaux de chercheurs britanniques publiés sur le site de la revue scientifique Nature.

La thérapie cellulaire repose sur l'utilisation de cellules souches embryonnaires, qui ont la capacité de se spécialiser en cellules de différents types avec des fonctions précises. Cependant, jusque-là, personne n'avait réussi à appliquer la méthode à la production en laboratoire des neurones auditifs fonctionnels humains. Wei Chen, chercheur au Centre de biologie des cellules souches à Sheffield (Royaume-Uni) et ses collègues y sont parvenus en mettant au point le bain de culture approprié. Ils ont obtenu, dans leur tube à essai, des cellules partiellement différenciées («progénitrices») capables d'achever leur spécialisation en neurones auditifs.

Près de 50% d'amélioration

Il ne restait plus qu'à tester la capacité de ces cellules à se différencier de la même manière une fois implantées dans l'oreille et évaluer leur efficacité. Ce type de test est réalisé d'abord sur des modèles animaux avant d'être testé chez l'homme. Les chercheurs ont ainsi injecté à des gerbilles -un petit rongeur- un produit toxique pour détruire leurs neurones auditifs. Ils ont ensuite greffé les cellules à la moitié d'entre elles, dans l'espoir qu'elles les régénèrent. Pari réussi: le greffon a pris, les cellules se sont différenciées en neurones auditifs, et surtout, il a été possible d'enregistrer leur activité électrique en réponse à un son. Après destruction des neurones, il ne fallait monter le son que de 28 dB pour obtenir une réponse électrique après thérapie cellulaire contre 53 dB chez les gerbilles non traitées, soit une amélioration de 46%.

Le résultat est encourageant mais il faudra probablement attendre plusieurs années avant de le voir appliqué à l'homme. Car si aucune anomalie n'a été détectée chez les gerbilles, le risque de ce type de thérapie est de donner naissance à des cellules incontrôlables conduisant à une tumeur. D'autres étapes sont donc nécessaires pour s'assurer de son innocuité et confirmer son efficacité chez l'homme.

EN SAVOIR PLUS:

» La surdité

LIRE AUSSI:

» La perte de l'audition avec l'âge est-elle banale?

» Les décibels à forte dose vont-ils nous rendre sourds?

» Pourquoi faut-il dépister la surdité à la naissance? 

 

(source LeFigaro.fr Par Adélaïde Robert-Géraudel )

A BOULOGNE-BILLANCOURT

Download.html.jpegLe directeur du théâtre de l’Ouest parisien Olivier Meyer et les artistes invités présenteront les spectacles de la nouvelle saison du TOP, mardi 18 septembre à 19h. Merci de bien vouloir confirmer votre venue et le nombre de personne au 01 46 03 71 17 ou par mail  accueil@top-bb.fr . La location des spectacles est ouverte.

>> TOP, 1 place Bernard Palissy. http://www.top-bb.fr

Les commentaires sont fermés.