UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2012

LES FRANÇAIS COMPTENT SUR LEUR EPARGNE POUR LEUR RETRAITE // Claude PINOTEAU NOUS A QUITTÉ

 

livret-A.jpeg

  • Un peu moins de la moitié de nos compatriotes estiment qu'ils s'appuieront surtout sur leur épargne pour financer leurs vieux jours, contre 41% à compter principalement sur leur pension de retraite.
     Pour les jeunes générations, c'est très clair: leurs vieux jours, ils les financeront bien plus avec leur épargne qu'avec leur retraite. Selon un sondage CSA réalisé pour le Conseil supérieur du notariat, les 18-24 ans sont 66% à penser que leur épargne sera essentielle, contre 63% pour les 25-34 ans et 57% pour les 35-49 ans. Les mêmes ne sont que 15%, 22% et 29% à estimer qu'ils s'appuieront principalement sur leur retraite. La courbe s'inverse ensuite: les 50-64 ans comptent sur leur retraite à 56% (contre 32% sur l'épargne), tandis que les plus de 65 ans sont 69% à faire de même (20% tablent surtout sur leur épargne). En moyenne pour l'ensemble des Français l'épargne dépasse d'une courte tête la retraite (45% contre 41%).
    Cette étude, réalisée à l'occasion des Rencontres notariales qui se tiendront à travers la France le 11 octobre, se penche également sur les questions de succession. On y apprend que les Français sont 58% à se préoccuper de ce qu'ils vont transmettre en héritage à leurs enfants (contre 33% qui préfèrent vivre au jour le jour et 9% sans opinion).
    C'est sur la famille que l'on s'appuie d'abord
    Les jeunes ne sont d'ailleurs pas forcément plus insouciants que leurs aînés puisque la question de la succession préoccupe 64% des 25-34 ans. De façon classique, les sondés restent très majoritairement attachés au fait que les enfants soient héritiers prioritaires des parents (70% optent pour ce système et seulement 24% pour un libre choix des héritiers).
    Et en cas de coup dur, c'est aussi sur la famille que l'on s'appuie d'abord. Pour 56% des personnes interrogées et même 88% des 18-24 ans, le soutien vient d'abord des proches contre seulement 19% qui comptent sur les établissements financiers (31% chez les plus de 65 ans).
    LIRE AUSSI:
    » Les Français s'inquiètent pour la fiscalité des donations
    » Les Français veulent épargner en priorité pour leur retraite
    » Les Français préparent leur retraite de plus en plus tard
    » Retraite: l'OCDE recommande les pensions privées (Le Particulier)

     
    (source LeFigaro.fr Par Jean-Bernard Litzler)
Hommage de Pierre-Christophe Baguet, d'Isaure de Beauval et du conseil municipal à Claude Pinoteau

Pierre-Christophe Baguet, maire de Boulogne-Billancourt, président de Grand Paris Seine Ouest, Isaure de Beauval, maire adjoint à la culture et le conseil municipal, tiennent à rendre un hommage particulier à Claude Pinoteau, né à Boulogne -Billancourt et qui fut président d'honneur des éditions 2011 et 2012 du Festival International du Film de Boulogne-Billancourt. En ouverture de ce Festival dédié aux films optimistes et jubilatoires, Claude Pinoteau avait déclaré: " je suis président d'honneur mais je viens surtout faire ma cure de bonne  humeur, ma cure de bons sentiments, ma cure de bonnes amours aussi. Il avait tourné plusieurs de ses succès dans les studios de cinéma de Boulogne-Billancourt comme La Boum en 1980, la neige et le feu en 1991 et les Palmes de monsieur Schutz en 1997.
 



 

Sa Vie ,ses aventures racontées par lui , passionnant  :-)

 

IMG_8394.jpg



et sa dédicace

IMG_8395.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.