UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2012

LES AVC EN AUGMENTATION CHEZ LES PLUS JEUNES

irm_contre_indication.jpeg

La proportion d'accidents vasculaires-cérébraux chez les moins de 55 ans est en hausse, alors qu'elle baisse chez les plus âgés.

 

L'attaque cérébrale n'est plus l'apanage de la vieillesse: elle concerne de plus en plus de jeunes. C'est le constat alarmant d'une large étude américaine publiée le 10 octobre dans la revue Neurology. En dix ans, la proportion d'accidents vasculaires-cérébraux (AVC) dans la population du Kentucky (est des États-Unis) est ainsi passée de 12,9 à 18,6 % chez les 20-54 ans ; dans le même temps, l'âge moyen des AVC a légèrement rajeuni, passant de 71,2 à 69,2 ans. Parmi les facteurs explicatifs figurent une mauvaise hygiène de vie et la consommation de drogues.

«Une part de cette hausse est sans aucun doute liée à une meilleur détection des AVC grâce à la généralisation de l'IRM, même si cela ne peut être la seule explication», commente le professeur Mathieu Zuber, neurologue à l'hôpital Saint Joseph (Paris). Autre observation de l'équipe américaine, l'incidence croissante n'est pas due aux AVC hémorragiques, plus fréquents dans cette tranche d'âge, mais à la hausse significative des accidents coronariens, habituellement rencontrés chez les plus âgés. C'est pourquoi, sans mettre clairement en évidence les causes de cet accroissement des AVC, les auteurs de l'étude pointent du doigt le boom des facteurs de risque cardio-vasculaires chez les plus jeunes, en premier lieu le diabète et l'obésité.

La consommation de drogues est également évoquée. En effet en 2005, un peu plus de 20% des patients âgés de 20-54 ans ayant eu un AVC pour la première fois consommaient de la drogue, par rapport à 2,2 % chez les plus de 55 ans.

Femmes jeunes: prudence!

«Cette étude est vraiment inquiétante car elle confirme les données publiées en mars dernier pour la France qui montrent que le taux d'AVC augmente chez les moins de 65 ans alors qu'il diminue chez les plus de 65 ans. Nous étions arrivés aux mêmes conclusions que celles de l'étude américaine en incriminant l'augmentation de l'obésité et du diabète mais aussi en posant la question des drogues illicites», explique au Figaro le professeur France Woimant, neurologue à l'hôpital Lariboisière à Paris. Pour la spécialiste, cette évolution est à surveiller de près. Car si la mortalité par AVC a nettement diminué, l'attaque cérébrale reste la première cause de handicap chez l'adulte. «Or si ces chiffres se confirment, cela signifie une augmentation du nombre de jeunes dépendants», s'alarme-t-elle. Pour éviter d'en arriver là, une seule solution: maîtriser les facteurs de risques.

Les spécialistes mettent particulièrement en garde les femmes jeunes. «La combinaison migraine, tabac et pilule est explosive pour le cerveau», insiste Mathieu Zuber. Et à quelques jours de la journée mondiale de lutte contre les AVC, le président de la société française neurovasculaire, le Pr Thierry Moulin rappelle que l'hypertension artérielle demeure le principal facteur de risque maîtrisable. Réduire de deux points sa pression artérielle, c'est diminuer de 40% son risque d'AVC.

EN SAVOIR PLUS:

» Qu'est-ce qu'un AVC? Comment le prévenir? S'en remettre?

LIRE AUSSI:

» Les AVC augmentent chez les moins de 65 ans

» Dès 60 ans, l'alcool favorise les hémorragies cérébrales

» Pour éviter l'AVC, surveillez votre tension 

(source LeFigaro.fr/ Par Anne Prigent)

 

BOULOGNE-BILLANCOURT : R4 : les artistes de la FIAC investissent l'Ile Seguin

 

R4_home.jpegEn préfiguration du pôle culturel privé prévu sur l'île Seguin à l'horizon 2015, les  Boulonnais avaient déjà pu découvrir le 7 juillet des artistes contemporains qui avaient exposé des œuvres lors de cette journée.  L’acte 2 se déroule en ce moment sur l'Ile Seguin jusqu’au 21 octobre et a débuté par une croisière sur la Seine lors de laquelle artistes, collectionneurs, personnalités du monde artistique et élus ont pu découvrir le projet culturel de l’ile Seguin porté par la ville de Boulogne-Billancourt. Ils se sont ensuite rendus sur l’Ile où sont installées les œuvres de 18 artistes présentés par quinze galeries internationales à l’occasion d’une exposition réalisée en collaboration  avec la FIAC (la Foire Internationale d’Art contemporain qui se tiendra du 18 au 21 octobre au Grand Palais). Une reconnaissance des milieux artistiques qui confirme l'identité de l'île, déjà reconnue comme un pôle majeur d’art contemporain. 

Les commentaires sont fermés.