UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2013

SANTE : LE REGIME MEDITERRANEEN PRESERVE LA MEMOIRE

 

les_fruits_et_legu.jpg

La plus vaste étude menée sur le sujet confirme les bienfaits psychiques de ce type d'alimentation.

 

Le régime méditerranéen n'en finit pas de démontrer ses bienfaits. Il s'agit de consommer de préférence des aliments riches en acides gras comme les omégas 3, poisson, poulet, huile d'olive, et aussi fruits et légumes, plutôt que ceux contenant des graisses saturées comme les viandes rouges ou les produits laitiers. Une nouvelle étude (la plus large menée à ce jour sur ce sujet) a été réalisée par l'Université d'Alabama à Birmingham (États-Unis). Elle a ainsi mis en évidence que ce type d'alimentation permet de mieux préserver la mémoire et les facultés cognitives. Ces travaux ont été publiés dans Neurology, la revue de l'Académie américaine de neurologie.

Les chercheurs se sont appuyés sur les données recueillies lors de l'étude Regards (Reasons for geographical differences in stroke). Dans celle-ci, 30.239 personnes âgées de 45 ans et plus ont été suivies entre janvier 2003 et octobre 2007. Depuis, elles sont aussi suivies pour les changements de leur état de santé. Parmi les participants à cette étude, le régime alimentaire de 17.478 personnes, Afro-Américains et Caucasiens, d'une moyenne d'âge de 64 ans, a été étudié avec soin afin de savoir à quel point il se rapprochait de la diète méditerranéenne. Ils ont aussi été soumis à une batterie de tests pour mesurer leur mémoire et leurs facultés intellectuelles pendant en moyenne quatre ans.

Risques cardio-vasculaires réduits

Résultat, les personnes en bonne santé dont l'alimentation se rapprochait le plus du régime méditerranéen étaient 19 % moins enclins à développer des problèmes de mémoire ou intellectuels. L'étude note aussi qu'il n'y a pas de différences entre les Afro-Américains et les Caucasiens. Les seules personnes à ne pas bénéficier des effets méditerranéens sont les diabétiques.

«Le régime alimentaire est un important élément de la vie quotidienne que l'on peut modifier. On peut contribuer ainsi à limiter les altérations cognitives et mémorielles dues à l'âge, surtout en l'absence de traitements contre les démences, explique Georgios Tsivgoulis, neurologiste à l'Université d'Alabama et à l'université d'Athènes en Grèce, l'un des auteurs de l'étude. Bien sûr, ce n'est pas le seul élément que l'on peut changer dans son style de vie. Faire de l'exercice, lutter contre l'obésité, ne pas fumer, bien traiter un diabète ou de l'hypertension sont également importants pour conserver le plus longtemps possible toutes ses capacités intellectuelles.»

Et on sait que le régime méditerranéen permet aussi, par exemple, de réduire de 30 % le risque d'accident cardio-vasculaire, ou d'améliorer les chances de grossesse lors d'une fécondation assistée.

LIRE AUSSI: 

Manger du poisson, facteur de longévité et de bonne santé 

Les bienfaits du régime méditerranéen confirmés 

L'exercice physique dope le cerveau à tout âge 

(source LeFigaro.fr / Par Jean-Luc Nothias)

Les commentaires sont fermés.