UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2013

QUAND L'EUROPE SE MELLE DE CHASSE D'EAU, LES ANGLAIS SONT FURIEUX

Pictogrammes-toilettes-PIC19_5.jpg

 

Bruxelles doit annoncer dans la semaine de nouvelles règles pour standardiser les toilettes de Londres à Bucarest. Or la Grande-Bretagne est l'un des plus gros consommateurs d'eau d'évacuation dans les toilettes...

 

Les citoyens Britanniques devraient voter en 2017 sur leur maintien ou non dans l'Union européenne. En attendant, ils en ont encore pour trois ans de récriminations contre l'immixtion de Bruxelles dans leur intimité. Après un vif débat cette semaine sur la teneur minimale en sucre des confitures, réduite de 60% à 50% par l'Union européenne, au grand dam des amateurs de jam, c'est au tour des chasses d'eau de se retrouver sur la sellette.

À en croire la presse anglaise eurosceptique, Bruxelles doit annoncer la semaine prochaine de nouvelles règles pour standardiser les toilettes de Londres à Bucarest. Après trois ans d'étude approfondie des mœurs du continent en la matière, la Commission devrait recommander six litres d'eau pour une évacuation normale, trois litres pour une chasse «économique». Or les Anglais réclament de pouvoir continuer à utiliser quatre litres d'eau pour leur «demi-chasse», comme c'est le cas sur les modèles actuels. Le rapport européen, qui aurait coûté 88.000 euros à produire, pointe du doigt la Grande-Bretagne comme l'un des plus gros consommateurs d'eau d'évacuation dans les toilettes, avec 30% de leur consommation domestique consacré à cet usage, contre 14% seulement en Finlande.

«Il semble n'y avoir aucune limite au pouvoir auto-conféré de la Commission à se mêler de tout, s'indigne le député européen conservateur Martin Callanan. Cela ridiculise le soutien de Barroso la semaine dernière à notre appel à réduire la bureaucratie!» À Bruxelles, on prend néanmoins le sujet très au sérieux, plaidant qu'il permettra d'économiser 6600 litres d'eau par an par foyer.

(source LeFigaro.fr // Florentin Collomp)

 

Les commentaires sont fermés.