UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2013

VIE QUOTIDIENNE : RENOVA, ROI DU PAPIER TOILETTE DE LUXE, LANCE UNE GAMME ABORDABLE

 

papier-toilette-renova.jpg

L'entreprise portugaise, connue pour ses rouleaux Black Label à 1 euro, sort une collection deux fois moins chère... et colorée.

Rendre le papier hygiénique sexy et glamour. C'est le pari que s'était lancé le groupe portugais Renova, en lançant en 2007 en France le rouleau de papier toilette noir Black Label, décliné par la suite dans une dizaine de couleurs, du rouge au marron en passant par l'orange ou le vert. Avec un certain succès: exposé il y a cinq ans au salon Maison & Objet, l'objet a trouvé sa place dans les concept stores tricolores, les magasins de décoration, et même jusque dans les toilettes du Louvre.

Au-delà de l'effet buzz, le groupe familial créé en 1939 au Portugal veut maintenant conquérir le grand public, encore réticent à payer cinq ou six fois plus cher son rouleau de papier toilette. Le groupe est certes référencé dans toute la grande distribution française (Monoprix, Auchan, Carrefour, Leclerc…). Là, le paquet de six rouleaux est vendu 6 euros, contre 1,25 euro pour ses concurrents de marques de distributeurs.

Son positionnement le rend toutefois encore trop élitiste, et on ne le trouve encore que dans un nombre marginal de magasins. Difficile, en effet, de se faire une place sur un marché ultradominé par les marques de distributeurs (65 % des parts de marché) et le géant scandinave Scat, propriétaire de Lotus (25 %).

«Ce n'est pas un constat d'échec. On a vu avec Black Labelque le concept intéressait, il faut maintenant le rendre accessible au plus grand nombre», détaille Joao Craveiro Lopes, directeur marketing France de la marque.

«Sortir de la tyrannie du blanc et du rose»

En janvier, Renova lancera donc sa gamme Red Label, du nom du rouleau de carton rouge au centre, deux fois moins chère que sa grande sœur: 3,30 euros les six rouleaux. Le secret: deux couches de papier au lieu de trois, et surtout de la couleur… sur un seul côté. Ce qui permet de lever un deuxième frein à l'achat: celui lié à la coloration, souvent perçue comme non hygiénique. «Il faut sortir de la tyrannie du blanc et du rose», assure pourtant Joao Craveiro Lopes.

Renova France, qui réalise environ 15 millions d'euros de ventes annuelles, espère au minimum tripler ses volumes de vente grâce à cette gamme. Très rentable, celle-ci devrait permettre de conforter la profitabilité de la filiale tricolore, atteinte il y a deux ans.

Au-delà de son produit iconique, qui va poursuivre sa montée en gamme (avec des coffrets premium et en versions dorée ou imprimée…), la société mise aussi sur le développement de ses produits «design», à savoir les serviettes, mouchoirs et autres essuie-tout estampillés de citations et de dessins.

Certains produits comme les serviettes peuvent être personnalisés sur le site Made By You, moyennant 12,30 euros pour 20 pièces. Avec la gamme Black Label, ces produits et leurs quatre collections annuelles représentent déjà 30 % des ventes de Renova.

(source LeFigaro.fr / Olivia Derreumaux)

Les commentaires sont fermés.