UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2014

CONTRACEPTION : LA CRISE DES PILULES A CHANGE LES HABITUDES

 

ventre-femme2.jpg

Les installations de stérilets ont bondi chez les Françaises après le déremboursement des pilules de 3e et 4e génération fin mars.

 

La baisse de consommation des pilules contraceptives de 3e et 4e générations a profité au stérilet, jusque là répandu en France que la contraception orale. Les ventes des dispositifs intra-utérins, de leur vrai nom, ont augmenté de 47% en 2013 par rapport à 2012, selon le ministère de la Santé.

Le stérilet était jusque là utilisé seulement par 20% de la population féminine en âge de procréer, selon une enquête Inserm effectuée en 2010. En effet, les gynécologues restent réticents à le prescrire à des femmes sans enfants, ce qui explique qu'il est surtout utilisé par les femmes de 30 à 39 ans. Celles-ci représentaient l'an dernier 45% des ventes, contre seulement 2% pour les 15-19 ans. En 2013, le stérilet a progressé chez les jeunes, qui ont représenté 5% des ventes.

Au-delà du coup de fouet donné au stérilet, la «crise des pilules» s'est traduite par une hausse de 30% des ventes de pilules de 1re et 2e générations, un rééquilibrage souhaité par les autorités. Le risque de thrombose veineuse est en effet deux fois supérieur chez les femmes prenant les pilules les plus récentes, dites de 3e et 4e générations, par rapport aux anciennes formules. Il reste néanmoins très bas (de l'ordre de 0,04% selon la Haute autorité de santé).

Au final, entre 2012 et 2013, la vente de pilule de 3e et 4e générations a chuté d'environ 45%. La polémique sur le danger de ces pilules a été lancée en janvier 2013 à la suite de la plainte d'une victime d'un accident vasculaire cérébrale (AVC) imputé à une pilule de 3e génération. Ces contraceptifs ont été déremboursés dans la foulée, la décision étant effective depuis le 31 mars. Les risques liés à ce type de pilule ont été révélés dès 1995, quelques années après leur mise sur le marché, par des études internationales.

EN SAVOIR PLUS:

Comment fonctionne une pilule contraceptive?

Quels sont les avantages et inconvéneients du stérilet?

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE:

Pilule de 3e génération: une Française attaque un labo 

Plus de risques avec les pilules de 3e génération 

Contraception: vers la fin du «tout-pilule» 

  • (source LeFigaro.fr /Par Anne-Laure Lebrun)

Les commentaires sont fermés.