UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2014

CHATS ET CHIENS : LE MAL DES TRANSPORTS PENDANT LES VOYAGES

CHAT 4754264453B06AE9F4ACB2C345E3EC.jpg

 

Voyager avec son animal n'est pas toujours une partie de plaisir. Surtout lorsque le chien ou chat souffre du mal des transports.

 

Quand le transport vire au cauchemar!

Voyager avec son chien ou chat n'est pas toujours une sinécure! Certains maîtres, en avion par exemple, sont angoissés à l'idée que leur compagnon voyage en soute. Ce qui est pourtant obligatoire en fonction du poids de l'animal.

Selon un sondage effectué par Tripadvisor, 58% des Français se déclarent en faveur du transport en soute pour les animaux de compagnie, ceux-ci n'ayant pas pour eux des places en cabine.

Les chiens et chats à face aplatie peuvent, plus que d'autres, présenter des difficultés respiratoires. Il est possible de demander l'avis du vétérinaire avant un tel voyage. Donner un sédatif à l'animal est en tout cas vivement déconseillé; le praticien pourra prescrire un tranquillisant adapté.

En train, suivant son poids, le chien ou le chat devra être placé dans un contenant, voire muselé pour le premier. Les voyageurs du même compartiment pourront s'opposer à la présence d'un animal qui les incommoderait.

Jeunes chiens: les plus malades dans les transports

Certains maîtres doivent pour leur part faire face au mal des transports de leur animal. Les jeunes chiens sont tout particulièrement prédisposés. Un sur six en souffrirait en moyenne. Et pour trois chiens sur quatre, cela concerne un animal en bas âge. Les chats ne sont pas non plus épargnés.

Du coup, certains maîtres de chiens et chats se résignent et préfèrent ne pas partir en vacances plutôt que de subir le mal-être de leur compagnon.

Salivations, aboiements ou miaulements, vomissements, diarrhée ou encore mictions… les symptômes du mal des transports chez le chien et le chat rendent, en effet, véritablement tout déplacement pénible.

Cela peut être dû au stress parce que l'animal n'y a pas été habitué, ou tout simplement parce qu'il ne le supporte pas. Un travail de «conditionnement positif», s'il n'a pas été fait lors du jeune âge de l'animal, pourra être entrepris.

Parfois, le mal des transports passe avec le temps, de manière instantanée, parfois il perdure.

Une question d'équilibre

Le mal des transports peut être causé par l'oreille interne dont la «formation» n'est pas terminée et donc altérer le mécanisme de gestion de l'équilibre. C'est la raison pour laquelle les jeunes animaux sont souvent sensibles aux transports.

Bien que ce ne soit pas une maladie en soi, l'assurance santé animale peut prendre en charge le traitement du mal des transports.

Le maître disposant d'une formule comprenant un forfait prévention pourra, à l'aide de celui-ci, financer la visite vétérinaire et le traitement mis en place. Un courtier en assurance peut aider les maîtres à trouver ce type de couverture santé.

La médecine des animaux de compagnie dispose désormais de médicaments efficaces contre le mal des transports, notamment pour les chiens.

Des médicaments qui, outre le fait qu'ils évitent les nausées et autres troubles, ils «n'assomment» pas l'animal.

Pour le chat, on peut avoir recours à des diffuseurs de phéromones naturelles si ce dernier est anxieux.

Pour un voyage tranquille

Pour bien voyager avec son animal, il faudra également: éviter de faire manger son chien ou chat au moins deux heures avant le voyage; lui assurer confort et tranquillité (en le plaçant dans une caisse de transport adaptée à sa taille); adopter une conduite «zen» si l'on voyage en voiture, en aérant légèrement l'habitacle, et en faisant des pauses régulières.

 

( source LeFigaro.fr / Claude Pacheteau) 

         

Les commentaires sont fermés.