UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2014

SANTÉ : MAIS POURQUOI DIABLE RESERVER SES BONNES RESOLUTIONS AU DEBUT DE SEMAINE

 

vignette-choix-lundi-matin.jpg

Après avoir épluché des millions de requêtes en matière de santé sur Internet des scientifiques américains se sont rendus compte qu'elles étaient faites très majoritairement et très régulièrement le lundi et presque jamais le dimanche.

 

Lundi, je m'inscris dans un club de sport, j'arrête de fumer, je commence mon traitement, je me mets au régime… Qui ne s'est pas un jour lancé ce genre de défi de début de semaine? Le fait est qu'une étude publiée par l'American journal of preventive confirme la généralisation de ce genre de pratiques.

Pour ce faire, des chercheurs de l'université de San Diego, de l'institut de Santa Fe de l'université John Hopkins ainsi que des membres de «Monday Campaigns», une ONG qui mène des campagnes en faveur de la santé tous les lundis, sont purement et simplement penchés sur les recherches lancées sur Internet avec «Santé» (health) comme mot clé. Ils ont ainsi remonté le fil de toutes les requêtes menées par des Américains entre 2005 et 2012.

Ils ont ainsi découvert que les requêtes ayant trait à cette thématique étaient 30 % plus fréquentes en début de semaine que durant les autres jours. Les recherches les moins fréquentes, quant à elles, correspondent au dimanche. Un schéma qui s'est révélé conforme, semaines après semaines, années après années.

Comme un mini nouvel an

Pour les chercheurs, ce phénomène peut s'expliquer de plusieurs façons. «Il y a beaucoup de maladies qui durent plus ou moins une semaine avec un pic en début de semaine», explique ainsi John Ayers, chercheur à l'université de San Diego et auteur principal de l'étude. «Cette étude montre qu'il existe un rythme similaire dans la volonté de se préoccuper de sa santé», ajoute-t-il.

Joanna Cohen, professeur à l'université Johns Hopkins, estime quant à elle que ce type de comportement peut s'expliquer de la façon suivante: «Les gens perçoivent le lundi comme un jour nouveau, un petit peu comme s'il s'agissait d'un mini nouvel an», explique-t-elle. «Ils ont tendance à se laisser aller durant le week end, le lundi permettant de remettre les pendules à l'heure et de retrouver un comportement plus sain».

«Il est très intéressant de constater une telle régularité émerger de ces données internet», commente de son côté Benjamin Althouse de l'Institut de Santa Fe. «Cela reflète quelque chose de notre mentalité collective».

De façon plus précise, les résultats montrent que le volume des recherches est supérieur de 3 % le lundi et le mardi par rapport au mercredi, de 15 % par rapport au jeudi, de 49 % par rapport au vendredi, de 80 % pour le samedi et enfin 29 % par rapport au dimanche. Un rythme dont les autorités de santé devraient se servir, expliquent encore les auteurs de l'étude, tout particulièrement lorsqu'elles lancent des campagnes en faveur de la santé qui coûtent particulièrement chères. Autant les rendre le plus efficaces possible en ciblant le début de semaine.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE:

Cerveau: pourquoi les bonnes résolutions ne tiennent pas 

Résolutions du nouvel an: pour réussir restez modestes 

(source LeFigaro.fr //Par Marielle Court)

 

Les commentaires sont fermés.