UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2014

LOISIRS : L'INCROYABLE ENGOUEMENT POUR LE COLORIAGE CHEZ LES ADULTES

 

coloriage-mandala-ce1.jpg

 

Facilitant concentration et détente, les coloriages pour adultes sont la nouvelle panacée anti-stress, selon les éditeurs. Un véritable phénomène de société et de librairie, puisque les ventes des carnets et des posters s'envolent.

 

 

Tous les moyens sont bons pour se détendre. Quand certains choisissent le tricot, les sudokus ou les mots-fléchés, d'autres optent pour des activités de... coloriage! Si ce passe-temps peut paraître enfantin, il est pourtant de plus en plus plébiscité par les adultes qui recherchent un moyen de se vider la tête. Estampillés «anti-stress», «bien-être par l'expression artistique» ou «art-thérapie», ces ouvrages se vendent comme des petits pains depuis deux ans, selon les éditeurs.

Tout a commencé en mai 2012, quand les éditions Hachette Pratique ont publié leur premier livre ‘100 coloriages anti-stress'. «Les ventes se sont envolées et nous avons été très surpris», se souvient Anne Le Meur, responsable du pôle de référence chez Hachette Pratique. La recette de ce succès? «La combinaison des loisirs créatifs et du bien-être, explique l'éditrice au Figaro. Très sollicités par les écrans, le flux des mails, les gens veulent revenir vers du papier, vers des activités plus calmes sur lesquelles ils peuvent se concentrer», analyse-t-elle.

Des dizaines de milliers d'exemplaires vendus

Depuis, l'éditeur a multiplié les supports (posters, calendriers, livres brochés, coffrets de coloriages, cartons à rosaces, etc.) et les thématiques culturelles (le vitrail, l'art médiéval, les graphismes bouddhistes, maya, etc). Pour réaliser les dessins, «nous faisons travailler des illustrateurs, comme Marthe Mulkey, dessinatrice du Muséum national d'Histoire Naturelle ou encore Jérôme Meyer-Bisch», détaille l'éditrice. Au total, plus de 300.000 albums ‘art-thérapie' et 30.000 posters se sont vendus.

De son côté, Hélène Gédouin, directrice éditoriale chez Marabout, qui publie notamment «Jardin secret. Carnet de coloriage et chasse au trésor antistress» de Johanna Basford, a vendu quelque 44.000 albums depuis février. Autre preuve de ce succès: cinq livres de coloriages pour adultes publiés par Marabout, Hachette Pratique, Dessain et Tolra, figurent depuis le début de l'année parmi les quinze titres de la liste «Pratique» des meilleures ventes mensuelles recensées par le magazine spécialisé Livres Hebdo. De même, les ouvrages de coloriages sont particulièrement mis en avant sur les sites de ventes en ligne comme Amazon, la Fnac ou encore Cultura. Et certaines entreprises ont bien flairé la tendance. C'est le cas de la marque de luxe Hermès qui vend un album à colorier pour 160 dollars.

«Le coloriage, ça permet de s'évader…On retourne en enfance, à un moment où on se sentait tellement bien» (Une internaute sur Youtube)

Parallèlement, les témoignages autour de ce phénomène se multiplient sur la toile. Sur son blog Lifestyle, une internaute explique comment les livres de coloriage permettent de «canaliser les coups de stress» et «de ne penser à rien». «J'y passe sincèrement des heures entières, le temps de savoir quelles couleurs vont aller ensemble, de me demander quels types de crayons utiliser et puis le fait de s'appliquer prend un temps fou», raconte-t-elle. Sur Youtube, une autre raconte les bienfaits du coloriage. C'est «le cahier du bonheur», dit-elle. «Personnellement, je vois le changement, ça permet de s'évader…On retourne en enfance, à un moment où on se sentait tellement bien».

Et le phénomène gagne même les sites Instagram et Twitter, où les «artistes» partagent leurs «œuvres d'art» sous les hashtags #coloriage et #ArtThérapie.

la magie du coloriage pic.twitter.com/1wSUcXuJL7

«Les réseaux sociaux participent du succès des livres de coloriage, commente encore Anne Le Meur des éditions Hachette Pratique. On vie à une époque où les images circulent, un dessin se partage tout aussi bien sur le web».

La rédaction vous conseille :

(source LeFigaro.fr / Caroline Piquet

 

Les commentaires sont fermés.