UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2014

CE QUE PENSE SEGOLENE ROYAL EN VOYANT FRANÇOIS HOLLANDE

 

Royal_.JPG

LE SCAN - Face aux questions des lecteurs du Parisien, la ministre de l'Ecologie affirme qu'elle n'a bénéficié d'aucun passe-droit pour entrer au gouvernement.

 

«Cela n'a pas dû être facile pour vous à poser cette question», dit en riant Ségolène Royal à un lecteur du Parisien ce vendredi. Les questions directes des électeurs ne s'embarrassent pas de la réserve protocolaire en vigueur chez les journalistes, et l'ex-présidente de la région Poitou Charentes est interrogée sur ses rapports avec le père de ses enfants François Hollande.

«Il y a la fonction et les institutions. Quand je suis autour de la table je suis assise là, et François Hollande juste là», juste en face d'elle à la table du conseil des ministres (
) «Je fais la part des choses entre la dimension privée et la responsabilité publique», explique Ségolène Royal. Elle se défend d'avoir profité de la rupture de du président avec Valérie Trierweiler pour revenir sur le devant de la scène politique: «Là aussi je fais la part des choses. Les Français ne veulent pas de mélange des genres (
) Je rappelle d'ailleurs que mon ministère avait d'abord été proposé à Europe-écologie. Ce qui prouve bien que je n'ai bénéficié d'aucun passe-droit, d'aucun favoritisme. Personne ne conteste ma légitimé au gouvernement (
) c'est ça le plus important».

Pour tant le 14 mai dernier, elle évoquait les «boules puantes», de la «condescendance» et du «mépris» de la part de certains ministres dont elle tait les noms dans les colones de Paris Match. Ségolène Royal fustigeait des «procès en incompétence» qui lui seraient faits au sein d'une classe politique «majoritairement composée de machos sûrs de leur bon droit».

Interdit de penser à 2017

On pourrait croire l'ancienne adversaire de Nicolas Sarkozy tentée de rejouer le match de 2007 en 2017. Il n'en est rien promet-elle: «je m'interdis de me projetter dans cette perspective, car je dois être efficace aujourd'hui. Toute mon énergie, toute ma créativité sont concentrées sur mes fonctions actuelles».

 

(source LeFigaro.fr /Marc de Boni )

Les commentaires sont fermés.