UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2014

ROLAND GARROS : POURQUOI LE TENNIS COMPTE SES POINTS BIZARREMENT

RolandGarrosCentral.jpg

 

LE SCAN SPORT - 0, 15, 30, 40. Tout le monde a un jour estimé que le décompte des points au tennis était étrange. Pourtant, il existe une explication tout à fait rationnelle.

 

Dans la grande majorité des sports, la façon de compter les points n'a rien de compliqué. Au foot, un but vaut 1 point, un panier vaut 1, 2 ou 3 points au basket… Mais au tennis, c'est une toute autre histoire. Zéro, 15, 30, 40, avantage puis jeu, set et match! Une suite plutôt déconcertante puisqu'elle ne suit aucune logique mathématique. Mais son origine n'est nullement le fruit du hasard.

Le tennis peut remercier le jeu de paume
Si plusieurs hypothèses existent, la plus crédible semble indiquer que le tennis s'est inspiré de son ancêtre: le jeu de paume, très populaire au XVIe siècle notamment. Dans ce sport, qui nécessite aussi une balle, un filet et deux joueurs au minimum, les points étaient comptabilisés un par un.

Mais à chaque unité inscrite, le joueur, d'abord situé à 60 pieds du filet, devait se rapprocher pour servir. Le premier point donnait ainsi le droit d'avancer de 15 pieds. Idem pour le deuxième, ce qui faisait 30 pieds au total. Et au troisième point, le joueur pouvait de nouveau se rapprocher, mais de 10 pieds seulement pour ne pas être trop proche du filet. Il avait donc gagné 40 pieds. (CQFD)

À ce stade-là, il était dit du joueur qu'il disposait d'un «avantage». D'où ce décompte surprenant qui fait néanmoins le charme du tennis depuis sa création officielle par le major britannique Walter Clopton Wingfield en 1874.

  • La rédaction vous conseille :

 

(source LeFigaro.fr / Julien Absalon)

rg1.jpg

Les commentaires sont fermés.