UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2014

ALIMENTATION : OUI ON PEUT FAIRE AIMER LES LEGUMES AUX ENFANTS

 

enfant-legume_400_400.jpg

Patience, répétition et anticipation : voici les trois principes à garder en mémoire pour apprendre aux enfants à aimer les brocolis et les épinards, selon des chercheurs anglais.

 

La majorité des enfants rejettent les légumes, et les parents se trouvent souvent à court d'imagination pour les inciter à en manger. Mais une étude de l'université de Leeds parue dans PLoS ONE le 30 mai pourrait bien leur donner quelques idées. Les résultats des chercheurs montrent en effet que pour obtenir des petits qu'ils apprécient les légumes, il faut s'y prendre «très tôt, et à de maintes reprises». Même les plus difficiles auraient tendance à en consommer un peu plus à chaque fois.

Pour conduire leur expérience, les chercheurs ont utilisé de la purée d'artichaut, alors inconnue des 403 bambins de l'étude, sous plusieurs formes: une purée nature, et deux autres auxquelles avaient été ajoutés respectivement du sucre et un peu d'huile. Ils ont mesuré la consommation de purée par ces enfants français, anglais et danois, âgés de 4 à 36 mois, dans un cadre de vie normal.

Cinq à dix tentatives

Les plus jeunes se sont révélés les plus intéressés, et ceux dont la consommation augmentait le plus au fur et à mesure des repas. «Les nouveaux légumes sont mieux acceptés avant l'installation de la néophobie alimentaire, qui intervient à partir de deux ans», rappellent les chercheurs. C'est à cet âge-là que de nombreux enfants développent une réticence à essayer de nouvelles choses, et les légumes n'échappent pas à la règle. Pour habituer les plus petits, même difficiles, au légumes, l'étude montre qu'il suffirait de proposer l'aliment entre cinq et dix fois pour qu'il soit bien accepté.

«Pour les parents qui souhaitent encourager leurs enfants à manger sain, notre recherche fournit de bonnes pistes», estime le Pr Hetherington de l'Institut de psychologie à l'université de Leeds (Angleterre). Les résultats montrent que l'ajout de sucre ou d'huile à la purée d'artichaut ne change l'intérêt des enfants pour le légume ni en positif, ni en négatif, ce qui met un terme au mythe selon lequel il faut masquer le goût des légumes ou les introduire furtivement dans l'alimentation pour en faire manger à ses enfants. Il suffit juste de servir le légume tel quel, et souvent. Et si votre enfant a plus de deux ans, il reste toujours la technique, maintes fois testée au travers des générations, de la fourchette métamorphosée en avion!

EN SAVOIR PLUS:

Que contient l'artichaut?

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE:

Alimentation: pourquoi il faut (un peu) mentir aux enfants

Alimentation: attention, bébé n'est pas un mini-adulte

«La santé de l'école passe par la santé de l'enfant»

Le secret pour avoir des enfants calmes à table

 

  • (source LeFigaro.fr /Par Jonathan Herchkovitch)

Les commentaires sont fermés.