UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/07/2014

SANTÉ : DE PLUS EN PLUS DE VILLES EN GUERRE CONTRE LE TABAC

 

tabac_et_plage_2.jpg

 

Un texte en ce sens visant à interdire le tabac dans les aires de jeu de certains parcs parisiens est en discussion .

L'interdiction de fumer dans les cafés, restaurants et autres lieux de fête est désormais entrée dans toutes les têtes. La mesure, adoptée il y a six ans, pourrait cependant être prolongée dans certains coins de Paris. Lundi, l'adjointe aux Espaces verts du XIVe arrondissement proposera ainsi l'interdiction du tabac dans les aires de jeu pour enfants. Une mesure encore peu répandue mais déjà adoptée par certaines villes de France.

«Il ne s'agirait pas d'une mesure coercitive mais de bon sens», justifie l'élue auprès de Metronews, soulignant que l'«on retrouve de nombreux mégots dans les bacs à sable». Dans le cas où elle serait adoptée en Conseil d'arrondissement, cette disposition devrait encore être validée par le Conseil de Paris.

 Débat ancien

L'idée n'est pas nouvelle. Marisol Touraine, ministre de la Santé, s'était elle-même prononcée en faveur d'une restriction dans les parcs et sur la plage en juillet 2013. En avril dernier, elle a étendu cet avis à la cigarette électronique, qu'elle souhaite voir interdite dans «un certain nombre de lieux publics, là où il y a beaucoup de monde, là où il y a des enfants, là où il y a des jeunes». Des mesures parfois inspirées de l'étranger où elles ont été adoptées. Comme à New York, où la récente interdiction des e-cigarettes a succédé à l'interdiction de fumer dans les espaces publics en plein air. Deux mesures qui pourraient figurer dans la future loi santé, présentée en septembre.

 En France, plusieurs communes ont devancé une éventuelle législation nationale en interdisant le tabac dans des espaces à l'air libre. C'est le cas d'Auxerre, dans l'Yonne, et de Cornimont dans les Vosges, où le fait d'allumer une cigarette dans une aire de jeu est passible d'une amende de 11 euros depuis 2012. «C'est en voyant une maman remettre son bébé dans son landau, la cigarette aux lèvres, que je me suis dit qu'il fallait agir», expliquait en 2013 à La Croixle maire de cette petite commune.

Avant elles, plusieurs villes littorales ont légiféré en ce sens pour préserver certaines de leurs plages. Sur le sable de Nice, Cannes, Saint-Jean-de-Luz et d'autres cités de la côte d'Azur, écraser son mégot peut coûter de 11 à 38 euros. L'argument est à la fois écologique et sanitaire: «L'objectif est que la totalité des plages où il y a des enfants soit dépourvues de cigarettes», espérait en 2013 Albert Hirsch, vice-président de la Ligue nationale contre le cancer, auprès de Libération. D'autres municipalités ont testé ce type de restrictions sur des périodes temporaires.

«Le tabac devrait disparaître de tous les endroits où il y a des enfants»

Les associations de lutte anti-tabac et certains représentants politiques souhaitent voir ces interdictions élargies, préconisant même des mesures encore plus restrictives. Le sénateur de Loire-Atlantique Yannick Vaugrenard avait ainsi interpellé Marisol Touraine en mars 2013 pour proposer l'interdiction de fumer en voiture en présence d'enfants. Une idée jugée «intéressante» par la ministre de la Santé.

«Une mesure isolée n'a pas d'efficacité. Le tabac devrait disparaître de tous les endroits réservés aux loisirs et où il y a des enfants, pas seulement des aires de jeu», réclame Albert Hirsch dans Le Parisien, ce samedi. Reste que l'adoption de ces mesures, souvent polémiques, prend du temps. Souvent exprimées pour prendre la température de l'opinion publique, nombreuses sont celles qui ne sont pas employées et partent ainsi en fumée.

La rédaction vous conseille :

 (source LeFigaro.fr // Blandine Le Cain

Les commentaires sont fermés.