UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2014

DIX CONSEILS AVANT DE PRENDRE LA ROUTE VERS LES VACANCES

 voiture 001 (1).jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

SÉCURITÉ - Avant de prendre la route des vacances, quelques rappels des règles de bonne conduite s'imposent.

Une voiture révisée et contrôlée

Les manuels des constructeurs rappellent que les révisions doivent être effectuées au moins une fois par an. Le contrôle technique qui doit être réalisé tous les deux ans, dès lors que le véhicule a plus de quatre ans, oblige à un bilan complet. La date anniversaire de la visite est spécifiée sur la carte grise. Rouler sans contrôle technique à jour vous expose à une amende (forfaitaire de 135 €, minorée de 90 €) et à une immobilisation jusqu'à ce qu'il soit effectué.

Les niveaux à vérifier soi-même

Pour partir l'esprit serein, il va falloir soulever le capot et s'armer du manuel de bord pour procéder à la vérification de tous les niveaux: huile moteur, liquide de freins et de refroidissement. Sans oublier le liquide de lave-glace, indispensable pour nettoyer le pare-brise des insectes qui s'y seront écrasés.

Faire le plein d'air

L'éclatement d'un pneumatique sur autoroute est dû, dans l'immense majorité des cas, à un sous-gonflage. Un pneu sous-gonflé éclate à cause de la surchauffe engendrée par sa déformation. A contrario, on ne risque absolument rien à rouler surgonflé, sinon à perdre un peu de confort. L'idéal est de vérifier la pression à froid et de choisir celle préconisée pour un roulage en charge, généralement majorée de 0,2 à 0,3 bar. N'oubliez pas de vérifier celle de la roue de secours, du moins si vous en avez une.

Embarquer les équipements obligatoires

La législation impose d'emporter un triangle de signalisation et un ou deux gilets de sécurité qui doivent se trouver dans la boîte à gants pour être immédiatement accessibles en cas de problème. Le non respect de ces obligations est passible d'une contravention de la quatrième classe (amende forfaitaire de 135 €, amende minorée de 90 €). Un décret, paru en mars 2013, maintient l'obligation de posséder un éthylotest mais supprime la sanction en cas de défaut de possession.

Prévoir des outils de dépannage

On ne s'improvise pas garagiste mais il est rageant de devoir rester sur le bord de la route quand il aurait suffi d'avoir quelques outils sous la main pour pouvoir repartir. Pensez donc à emporter un outil multifonctions de type Leatherman, un rouleau d'adhésif renforcé et des fusibles. Plus important, la plupart des voitures étant désormais livrées sans aucune roue de secours, mieux vaut prévoir une bombe anticrevaison et un kit réparation pour pneu tubeless.

S'assurer d'une bonne visibilité

Comme le rappelle la campagne de sensibilisation Visibl'auto, menée par l'Association nationale pour l'amélioration de la vue en partenariat avec la Prévention Routière, Carglass, Krys et Total, le vieux slogan «la vue c'est la vie», reste plus que jamais d'actualité. Procédez donc à un nettoyage en règle du pare-brise et des optiques de phares. Pensez aussi à emporter des lunettes de soleil, idéalement avec des verres polarisants qui réduisent l'éblouissement.

Éviter l'excédent de bagages

La masse que vous avez le droit d'embarquer est limitée par le PTAC (poids total en charge) mentionné sur la carte grise à la rubrique F2. Pour ne pas dégrader le comportement de l'automobile, placez les valises les plus lourdes dans le fond du coffre. Si le coffre est plein, positionnez les derniers sacs au pied des sièges arrière mais jamais sur la plage arrière. En cas de choc, ils se transformeraient en projectiles et pourraient heurter la tête des passagers. Quand le coffre devient trop petit, pensez à une petite remorque ou à un coffre de toit

Penser au bien-être des enfants

Les sièges auto et autre rehausseurs de siège sont non seulement indispensables mais ils doivent être parfaitement arrimés à l'automobile. Un système d'ancrage automatique de type Isofix, compatible avec la plupart des voitures récentes, facilitera grandement l'installation et garantira son efficacité. Si rouler de nuit ne vous dérange pas, les enfants trouveront le temps moins longs. Sinon, prévoir les livres et les jeux vidéo qui sauront les occuper.

Faire une pause toutes les deux heures

Avant même que les premiers signes de fatigue ne surviennent, les spécialistes conseillent de faire une pause toutes les deux heures. La somnolence est devenue la première cause de mortalité sur autoroute et, d'autant plus fréquente que l'utilisation d'un régulateur de vitesse incite le conducteur à relâcher son attention. Cette pause est aussi l'occasion de permettre à toute la famille de s'aérer et de se dégourdir les jambes.

Investir dans un avertisseur de radar

L'usage d'un avertisseur de radar permet, outre de ne pas risquer de perdre bêtement un point sur son permis pour un dépassement même minime de la limitation de vitesse, de rester informer des conditions de circulation. Les avertisseurs communautaires tels que le Coyote et Wikango, ainsi que l'application Waze, renseignent en temps réel le conducteur de tous les événements qui pourraient le surprendre: accident, voiture immobilisée, présence d'animal ou d'objet sur la chaussée. Un bon investissement.

La rédaction vous conseille :

(Source LeFigaro.fr // Thierry Etienne

Les commentaires sont fermés.