UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2014

LE FIGARO , MARQUE LA PLUS PUISSANTE DE LA PRESSE FRANÇAISE

FIG .jpg

 

La deuxième vague de l'étude ONE Global fait apparaître un fort développement de la lecture sur le mobile.

 

La nouvelle étude ONE Global qui mesure l'audience des marques de presse à la fois sur le print et le numérique (papier, Web et mobile) commence à s'imposer dans le monde de la presse.

Issue de la fusion des études de référence de l'audience papier réalisées par AudiPresse ONE et des études d'audience menées par Médiamétrie sur l'Internet fixe et l'Internet mobile, cette synthèse donne une vision très fine de la puissance des marques de presse qui font désormais rayonner leurs contenus sur tous les canaux.

Le 11 juillet, AudiPresse a publié la deuxième vague de cette étude. Les résultats des audiences presse sont inchangés par rapport à ceux de la première vague. En revanche, elle a été actualisée par de nouveaux résultats des audiences numériques.

Cette deuxième vague consacre Le Figaro comme étant la première marque de presse en France, tous titres confondus. Avec 16,53 millions de lecteurs sur 30 jours, Le Figaro ravit la première place au magazine féminin Femme actuelle, qui affiche 16,51 millions de lecteurs. Deux quotidiens suivent dans le classement (20 Minutes et ses 15,36 millions de lecteurs par mois et Le Monde et ses 14,9 millions de lecteurs). Le premier news magazine est Le Nouvel Obs avec 12,29 millions de lecteurs.

«Ce résultat consacre le mariage des contenus de qualité et de l'innovation qui permet de distribuer ces contenus sur tous les canaux», explique Aurore Domont, présidente de FigaroMedias. «Le Figaro est également la première marque digitale avec 9,5 millions de visiteurs uniques par mois. La marque s'impose sur le lectorat CSP + en touchant 5,63 millions d'individus. Mais grâce à l'ensemble des titres et des sites, le groupe Figaro est aussi un média de masse puisqu'il touche chaque mois 60 % de la population française en âge de lire», ajoute Aurore Domont.

De fait, aujourd'hui, il n'est plus pensable de ne s'appuyer que sur le papier pour toucher ses lecteurs ou pour en recruter de nouveaux. Selon l'étude ONE Global, 59,2 % des Français consultent un site Internet fixe ou mobile d'une marque de presse chaque mois. Le numérique, loin de cannibaliser le lectorat papier, le renforce au contraire, grâce à un cycle vertueux. Selon l'étude ONE Global, l'audience print du Figaro continue de se renforcer à 8,4 millions de lecteurs par mois, grâce à l'appui de ses relais numériques. Ainsi, tous les mois, l'Internet fixe séduit 9,5 millions de lecteurs et l'Internet mobile en attire 3,2 millions.

Près de la moitié (49 %) des lecteurs n'accèdent à la marque Figaro que sur le numérique. Si ces nouveaux lecteurs sont séduits par la qualité des contenus, ils seront plus enclins à découvrir le journal papier. Le numérique est donc devenu un formidable outil de recrutement pour le papier.

 

Évolution des habitudes

L'étude suit aussi l'évolution des habitudes de lecture des marques de presse. Actuellement, le papier reste majoritaire car il représente toujours 63 % de la lecture. Le digital représente donc les 37 % restants, mais à l'intérieur, la part du mobile ne cesse de grandir puisqu'elle compte en avril 2014 pour 24 % de la lecture digitale contre 22 % en janvier 2014. Le basculement des médias vers le mobile s'effectue donc à marche forcée.

Dans la société actuelle où la plupart des Français sont équipés de smartphones et disposent d'un accès Internet à domicile ou au travail, la consommation de marques de presse est, de facto, multicanal. Dans une même journée, un Français peut ouvrir un journal le matin, consulter un site en arrivant au bureau et suivre les derniers développements de l'actualité sur son smartphone le soir.

L'étude ONE Global observe la complémentarité de ces supports. Résultat, 21 % des lecteurs papier lisent aussi leur journal favori en digital. À l'inverse, 36 % des lecteurs d'un site Web de presse et 48 % d'un site mobile de presse lisent aussi leur journal sur le papier.

Le fort développement de la lecture multisupports oblige donc les marques de presse à être présentes partout. Le Figaro est la marque la plus digitalisée puisque 49 % de son audience provient du numérique contre 43 % pour Le Parisien ou 41 % pour Le Monde.

 

La rédaction vous conseille :

 

(Source LeFigaro.fr - Enguérand Renault

Les commentaires sont fermés.