UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2014

COUCHE-TÔT ET LEVE TARD NE MENTENT PAS A LA MÊME HEURE.....

reveil-en-douceur.jpg

 

Notre chronotype ne détermine pas seulement l'heure à laquelle nous avons sommeil mais aussi celle où nous sommes le plus honnête.

 

Êtes-vous plutôt du genre à vous lever à l'aube plein d'énergie, ou à rêver chaque matin de replonger sous la couette deux heures de plus? L'existence, chez chaque individu, d'un chronotype spécifique, est un phénomène désormais bien étudié. Ce décalage naturel du cycle éveil-sommeil vers le matin ou le soir détermine nos pics d'énergies dans la journée. Mais pas seulement. Notre moralité personnelle y serait aussi étroitement liée.

C'est du moins la conclusion d'une étude menée par des chercheurs américains, publiée en juillet dans la revue Psychological Science. S'appuyant sur une étude précédente de 2013, montrant que les individus font preuve d'une plus grande moralité le matin, les scientifiques des universités Johns Hopkins, Georgetown et Washington, ont voulu vérifier si cela s'appliquait de la même façon aux lève-tôt et aux lève-tard.

Trois fois plus

Ils ont donc d'abord demandé à une cinquantaine d'individus de résoudre des problèmes mathématiques en un temps limité. Pour chaque réponse trouvée, les participants gagnaient 0,50 dollars. L'épreuve avait lieu le matin. Or, ceux qui s'étaient préalablement décrits comme matinaux ont triché près de trois fois moins que les couche-tard (19 % contre 58 %).

Lors d'une seconde expérience, ils ont réuni 142 personnes dont ils ont d'abord défini le chronotype à l'aide d'un questionnaire. Les participants devaient ensuite lancer une paire de dés, et la somme obtenue leur donnait droit à autant de billets pour une tombola permettant de gagner deux grands prix. Là encore, le recoupement des résultats a permis d'observer que les personnes «du matin» mentaient davantage le soir - moment de la journée où elles sont en baisse d'énergie - et inversement pour les lève-tard.

Sachant donc que les moments où l'on ment le plus correspondent aux baisses d'énergie propres à chaque individu, on peut en déduire que faire preuve d'honnêteté demande à l'homme… un effort manifeste.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE:

Le smartphone s'invite au lit pour améliorer le sommeil

Notre honnêteté est liée à notre signature

Votre enfant ment? C'est peut-être à cause de Pinocchio

 

Les commentaires sont fermés.