UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2014

PONT DES ARTS : UN JOALLIER PROPOSE DES CADENAS D'AMOUR EN PLASTIQUE

cadenas3.jpg

 

Dominique Medina a élaboré un objet plus léger comme possible alternative pour les amoureux de passage sur le Pont des Arts.

À côté des alliances, des cadenas pour sceller une union. Mais pas n'importe lesquels: des modèles ultralégers en plastique comme alternative à leur version métallique qui envahit les ponts de Paris. Le joaillier parisien Dominique Medina a ainsi imaginé un nouvel objet, obtenu à l'aide d'une imprimante 3D, rapporte Le Parisien daté du 8 septembre.

En forme de cœur ou de petit animal, il serait «trois à quatre fois moins lourd» que le modèle classique et aussi plus «écologique» puisque non accompagné de la petite clé traditionnellement jetée dans la Seine par les tourtereaux. Une façon de répondre à la menace d'effondrement des ponts tout en exploitant un nouveau filon. Selon M le magazine du Monde, les verrous amoureux pèseraient plus de 300 kilos par mètre. En juin, une partie du grillage du Pont des Arts s'était écroulée sous le poids des cadenas métalliques accumulés, entraînant l'évacuation de la passerelle.

Dominique Medina espère donc voir son projet approuvé par la mairie de Paris, elle-même désireuse de préserver sécurité et patrimoine. En plus des cadenas, il propose des structures d'arches en fonte qui, selon lui, ornaient le célèbre pont par le passé. «Peut-être qu'un jour vous pourrez y accrocher vos cadenas d'amour», écrit-il sur son site. Un moyen de faire perdurer la pratique alors que la mairie est en pleine réflexion pour proposer des «alternatives à la fois artistiques, solidaires et écologiques» aux cadenas, comme l'avait demandé la maire de Paris Anne Hidalgo à l'adjoint en charge de la Culture Bruno Julliard, dans sa feuille de route 2014-2020.

«Nos ponts ne peuvent plus résister à vos gestes d'amour»

Dernière initiative en date, la campagne de communication de la Ville qui invite les amoureux à réaliser des selfies plutôt que d'accrocher leur «love locks» aux ponts. Des autocollants en anglais prévenant que «Nos ponts ne peuvent plus résister à vos gestes d'amour» ornent déjà certains d'entre eux. Contactée par Le Figaro, la mairie nous fait savoir qu'une solution concrète, au-délà de la campagne «Love without Locks» (L'amour sans cadenas), devrait bientôt être annoncée, le temps d'étudier les «nombreuses propositions» soumises au service en charge de cette question. Un autre joaillier a notamment proposé la mise à disposition d'un arbre métallique pour suspendre les cadenas, alternative déjà mise en place sur un pont de Moscou.

La rédaction vous conseille :

Les commentaires sont fermés.