UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2015

INSOMNIES : PRENEZ GARDE AUX LISEUSES ELECTRONIQUES

 

Kindle-DX-1-Front.jpg

Utilisés en soirée, certains de ces appareils électroniques dérèglent durablement l'horloge interne.

 

Liseuse, tablette, ordinateur, smartphone ou télévision : ces écrans ont révolutionné le quotidien en matière de communication et de divertissement. Mais en parallèle de leur succès croissant, les preuves des effets secondaires sur la santé, notamment le sommeil, s'accumulent.

Les dernières preuves en date ont été présentées par des chercheurs américains de Boston dans les Actes de l'académie américaine des sciences (PNAS). Ils ont observé une douzaine de personnes lisant avant de se coucher, les uns sur un certain type de liseuse électronique, les autres sur du papier. Et les chercheurs ont remarqué des différences notables. Les adeptes de la tablette à rétro-éclairage (qui émet de la lumière vers le visage, à la différence de l'éclairage frontal) ressentent moins les signes naturels de la fatigue et mettent 10 minutes de plus à s'endormir. Leur cerveau sécrète moins de mélatonine, une hormone nécessaire à l'endormissement, essentiellement libérée la nuit. Le matin, il leur faut plus de temps pour se sentir complètement réveillés par rapport aux membres de l'autre groupe. Plus frappant encore, leur horloge interne est décalée d'une heure trente.

Insomnie chronique

Les écrans des ordinateurs, smartphones ou liseuses à rétro-éclairage ont en commun d'utiliser des diodes électroluminescentes (LED) qui diffusent vers le visage. Outre qu'elles affichent une forte intensité lumineuse au regard des lampes ordinaires, les LED produisent beaucoup plus de lumière bleue. Très présente dans la lumière naturelle du jour, celle-ci permet à l'organisme, qui la perçoit à travers le cristallin des yeux, de réguler l'horloge interne, également appelée rythme circadien. C'est ce rythme qui définit l'expression des grandes fonctions biologiques.

«Ces résultats indiquent que lire sur ce type de liseuse dans les heures précédant le coucher a des effets biologiques involontaires qui peuvent avoir un impact négatif sur les performances, la santé et la sécurité », résument les auteurs. En effet, rappellent-ils, il a été démontré récemment qu'une baisse de la sécrétion de mélatonine augmente le risque de cancer du sein et de la prostate. Des études antérieures ont également révélé un impact négatif sur les fonctions cardio-vasculaires, la mémoire et le métabolisme.

Pour Claude Gronfier, neurobiologiste à l'Inserm, spécialiste des effets non-visuels de la lumière, cette étude apporte surtout la preuve inédite que les écrans peuvent avoir un impact négatif de long terme sur le sommeil, entraînant des insomnies chroniques. «Les gens peuvent avoir l'impression que s'ils arrêtent d'utiliser des écrans certains soirs, les méfaits attribués à la lumière bleue vont cesser immédiatement. Or ces travaux montrent que le dérèglement va perdurer dans le temps. Le décalage obtenu est d'une heure trente après cinq jours passés à utiliser la liseuse quatre heures par soirée. L'horloge ne va pas se recaler au 6e jour », met-il en garde.

Prenez l'air

C'est ainsi que peut s'installer une réelle pathologie du sommeil, le syndrome de retard de phase, poursuit le Dr Gronfier. «Ces dernières années, nous avons vu un nombre croissant d'adolescents venir consulter les centres spécialisés pour ce type de troubles. Le lien n'a pas encore été scientifiquement établi, mais cette augmentation inquiétante est présente dans les esprits », souligne-t-il.

La qualité du cristallin de l'œil, qui varie avec l'âge, rend les enfants plus vulnérables aux effets de la lumière bleue que les personnes âgées. Mais le conseil, simple, reste le même : cesser de s'exposer à la lumière des écrans une à deux heures avant d'aller se coucher. Lorsque cette précaution est impossible, il peut être intéressant de recourir à un filtre à lumière bleu, téléchargeable en ligne (F. lux, Twilight, filtre d'Hardy-infinity) et parfois gratuit. Enfin, s'exposer à la lumière naturelle chaque jour est également bénéfique pour s'assurer de garder son horloge interne à la bonne heure. En cette période de vacances, c'est le moment d'en profiter.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE:

Sécheresse, fatigue: l'ordinateur maltraite nos yeux 

Écrans: les risques pour la santé des enfants 

La surexposition aux écrans sape le moral des enfants 

 

Le bon usage des écrans avant l'âge de 2 ans 

(source LeFigaro.fr / Pauline Fréour)

Les commentaires sont fermés.