UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2015

DÉTECTEUR DE FUMÉE , POURQUOI L'ACHETER MAINTENANT

choisir-detecteur.jpg

 

 

 - Les Français ont jusqu’au 8 mars pour équiper leur domicile d’un détecteur de fumée. Le Figaro vous donne trois bonnes raisons de le faire dès aujourd’hui, malgré le délai restant et la possibilité fraîchement accordée d’installer l’appareil jusqu’au 1er janvier 2016.

Alors qu’il ne reste plus qu’un mois pour équiper tous les logements français d’un détecteur de fumée, l’Assemblée nationale vient tout juste d’accorder un répit supplémentaire, jusqu’au 1er janvier 2016, sous certaines conditions. Attention, ce nouveau délai ne concerne que les gros propriétaires bailleurs ayant de nombreuses propriétés à équiper et qui feraient face à d’éventuelles ruptures de stocks de détecteurs. Dans tous les cas de figure, ils devront avoir «signé un contrat d’achat des détecteurs au plus tard au 8 mars 2015» stipule un amendement au projet de loi Macron adopté vendredi. Dans l’écrasante majorité des cas mieux vaut donc s’équiper immédiatement ou inciter son propriétaire à le faire (c’est à lui qu’incombe cette obligation). Voici pourquoi.

1) Parce que cela peut sauver des vies. Actuellement, près de 55% des Français possèderaient un détecteur de fumée selon un sondage. Quant aux soldats du feu, ils estiment cette proportion à seulement 20%. Pourtant, cet appareil fait largement chuter le nombre de morts dans des incendies... Dans les pays qui enregistrent un taux d’équipement supérieur à 80%, le nombre de morts a ainsi diminué de moitié. Parmi nos voisins, la Norvège était déjà équipée en 2010 à 98% et la Grande-Bretagne à 89% (contre 10% en 1989). En France, les feux tuent entre 600 et 800 personnes chaque année, d’après les chiffres du ministère du Logement. Selon la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, 92% des personnes qui ont péri dans ce type d’accident en 2012 l’ont été lors d’un incendie domestique... Des raisons suffisantes pour ne pas attendre le 8 mars pour s’équiper.

 

2) Pour éviter la rupture de stock! Qu’on se le dise: au début du mois de mars, la demande de détecteurs de fumée risque d’augmenter significativement en magasin. En attendant la date du 8 mars et en repoussant votre achat, vous avez donc davantage de chances de vous retrouver face à une rupture de stock... et donc d’être obligé d’écumer les magasins afin d’en trouver un.

3) Avant que leur prix n’augmente. Si l’objet coûte actuellement entre 20 et 40 euros, son prix pourrait augmenter avec la demande... Avec cette mesure, ce sont près de 37 millions de logements qui doivent être équipés d’ici mars 2015! Nous pouvons donc nous attendre à des soucis d’approvisionnement et une éventuelle raréfaction qui engendrera certainement une revue des prix à la hausse.

  • La rédaction vous conseille :

(source leFigaro.fr /Quentin Périnel)

Les commentaires sont fermés.