UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2015

HOMME : COMMENT ENTRETENIR SA BARBE ?

 

barbe.jpg

Tout comme l'homme qui l'arbore, une barbe a besoin d'attention. Découvrez comment en prendre soin

 

Une étude menée en 2014 par des chercheurs néo-zélandais le prouve: les femmes sont attirées par les hommes à barbe. Encore faut-il que cette dernière soit entretenue convenablement car ce même panel de femmes n'a pas encore confirmé le sex-appeal des bergers du Larzac. Une barbe d'un, trois ou dix jours, demande un soin particulier pour conserver sa souplesse, sa densité et sa couleur. Suivez nos conseils pour prendre soin de votre meilleur accessoire.

La bonne taille

La coupe de la barbe est naturellement à adapter selon votre emploi. Certains secteurs d'activité apprécient moyennement le développement de la pilosité faciale à l'instar de la politique, l'armée ou la banque.

Pour ne jamais avoir l'air négligé à cause d'une barbe peu ou mal entretenue, il est essentiel de prendre le temps de la tailler régulièrement. Ainsi, une barbe de trois jours - la plus courante et la plus commode à tous les types d'homme -, «se coupe une fois par semaine», conseille Alexandre Boulom, directeur du barber shop La Clé du Barbier (3 rue Linné, Paris Ve).

La coupe se fait d'abord à la tondeuse à la longueur désirée (entre 3 à 5 mm pour la barbe de trois jours) dans le sens inverse du poil et sur l'intégralité de la barbe. Si vos joues sont moins denses que le menton et la moustache, pensez à couper plus court sur ces deux dernières zones, afin d'obtenir un effet d'harmonie sur l'ensemble de la barbe. Les finitions se font au rasoir pour enlever les poils dispersés et dessiner la ligne de la joue.

Une erreur couramment commise est le manque d'entretien du cou, pourtant essentiel lorsqu'il s'agit de garder une allure propre. La limite des poils dans le cou doit épouser la forme du visage et correspondre à celle de votre mâchoire. Pour savoir comment dégager le cou, «on pose l'index au-dessus de la pomme d'Adam, on délimite la ligne de coupe en passant le doigt sous les maxillaires puis jusqu'aux oreilles, puis on rase tous les poils situés en dessous», explique Alexandre Boulom.

«Plus c'est court, plus il y aura d'entretien», ajoute le barbier. Pour le bûcheron de la Loire ou les survivants de la mouvance hipster, la coupe est naturellement plus espacée. Toutefois, des retouches régulières sont nécessaires, notamment au niveau de la moustache. «Forcez le sourire et coupez soit aux ciseaux, soit à la tondeuse de finition les poils qui débordent sur les lèvres», propose le fondateur de la Clé du Barbier.

Pour une barbe souple et douce

Arborer une barbe bien taillée est un très bon début. Les étapes qui suivent sont capitales si vous souhaitez continuer à embrasser votre dulcinée sans que votre pilosité ne lui abrase le visage.

Loin d'être une coquetterie inutile, le shampooing pour barbe, à appliquer en même temps que votre shampoing quotidien, permet de la nettoyer mais aussi de l'assouplir. «On peut également appliquer un conditioner (après-shampooing) qui nourrit la barbe. Tous les jours si la barbe est sèche, puis une fois tous les jours lorsqu'elle a retrouvé son hydratation», suggère Alexandre Boulom.

Puis arrive l'étape incontournable du peigne. En plastique, en acétate ou en corne, il en existe de nombreuses sortes. «Le carbone convient bien, dans la mesure où il empêche le poil de devenir électrique», précise le professionnel.

Avant de peigner dans le sens du poil, «on applique une huile à barbe qui permet d'assouplir et de nourrir». Un soin à répéter tous les matins, au sortir de la douche. Un rituel qui vous évitera de passer pour un ermite au cheveu gras et forcera l'admiration de vos collègues.

 

La rédaction vous conseille :

 

  ( Source LeFigaro.fr /Edouard Risselet)

Les commentaires sont fermés.