UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2015

LE SMARTPHONE FAIT SUR MESURE SE DEVELOPPE

 

Vertu-Constellation-T-Smartphone-4.jpg

Certains fabricants proposent des modèles fabriqués à la commande. Une véritable révolution industrielle.

 Une nouvelle façon de commercialiser les smartphones est en train d'apparaître: désormais, les consommateurs peuvent personnaliser leur appareil dès la commande. Google a été le premier à se lancer dans l'aventure. Le projet, développé sous la marque Motorola, est depuis géré par Lenovo qui l'a rachetée. Mais d'autres suivent le mouvement. Derrière les enjeux marketing se cache un profond changement de modèle industriel.

Avec Moto Maker, il est possible de faire fabriquer le modèle de son choix en jouant sur la taille de la mémoire et le type de finition. Plus de 250 combinaisons sont disponibles pour le Moto X. Cela permet d'offrir un choix incomparable. À terme, la marque pourrait élargir la gamme des options personnalisables, en permettant d'opter pour différentes définitions de capteurs photo. Motorola applique ce principe de fabrication pour sa montre connectée, la Moto 360. Le consommateur choisit en ligne la couleur du cadran et son bracelet.

Prudemment, Lumia - la marque de smartphone rachetée à Nokia par Microsoft - lorgne aussi ce nouveau marché. Pour l'heure, il est possible de transformer un Lumia 735 ou 830 en téléphone qui se charge par induction (sans fil). Ces deux terminaux contiennent toutes les connexions nécessaires, mais il faut changer de coque pour pouvoir le charger par induction. La personnalisation du smartphone par la coque est d'ailleurs l'option la plus répandue chez LG ou Samsung, qui n'ont toutefois pas encore poussé la logique plus loin.

 

 

La fabrication d'un produit sur commande est monnaie courante dans l'univers du PC. À la fin des années 1990, l'américain Dell permettait au consommateur de choisir tous les éléments de leur ordinateur. Dans le mobile, ce mouvement a débuté par le très haut de gamme. La marque britannique de smartphone Vertu produit quasiment tous ses téléphones à la demande. Ils sont fabriqués à la main et coûtent 4500 euros et plus. Le sur-mesure appliqué aux produits de masse implique d'autres contraintes industrielles. Les chaînes de fabrication de smartphone, généralement localisées en Chine, sont encore très peu automatisées, en raison du coût de main-d'œuvre encore très bas. Des opérateurs assemblent à la main les smartphones. Ce qui offre aussi une plus grande souplesse, quand il faut changer les caractéristiques d'un produit.

Résoudre un casse-tête logistique

Par ailleurs, la production à la demande est aussi un moyen de résoudre un casse-tête logistique. À l'exception d'Apple, les fabricants de smartphones multiplient les modèles. Et derrière chaque modèle se dissimulent plusieurs centaines de références. Cela signifie qu'il faut les produire, mais surtout les expédier, les stocker et les placer dans les bons points de vente. Le sur-mesure permet de résoudre cette équation. Ce type de processus reste compliqué à gérer. Ce qui explique qu'il est encore assez peu répandu dans la téléphonie mobile. Il implique aussi des temps de livraison plus longs, à une époque où le consommateur s'attend à recevoir son produit immédiatement.

La rédaction vous conseille :

 

(source LeFigaro.fr / Elsa Bembaron

 

Les commentaires sont fermés.