UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2015

TENUE VESTIMENTAIRE : UNE ETUDE DEVOILE L'IMPACT DU COSTUME SUR NOTRE COMPORTEMENT

 

COSTUME dolce-gabbana-costume-homme.jpg

Réalisée sur des étudiants, cette étude de chercheurs des universités de Columbia et de Californie affirme que le costume donnerait une confiance en soi quasi infaillible.

 

L’habit ne fait pas le moine. Mais il vous donne plus d’assurance. C’est ce que confirme «the cognitive consequences of formal clothing», étude réalisée par des chercheurs des universités de Columbia (New-York) et de Californie sur des étudiants. La façon dont on s’habille influerait sur notre comportement. De plus, le costume aurait un impact sur notre mode de pensée. S’habiller de façon très formelle conduit à voir les choses dans leur globalité, à avoir un regard porté davantage sur le long terme, l’avenir. En général, privilégier l’achat de vêtements «habillés» protège d’avantage d’éventuels élans impulsifs. Se vêtir en costume permet de se sentir plus «puissant» et plus apte à avoir de plus grandes responsabilités. Autrement dit, pour ces chercheurs, les personnes portant des costumes vont plus facilement épargner ou investir à long terme.

Des étudiants «cobayes»

Ces expériences ont été faites avec la participation d’une classe d’étudiants. Pour la première expérimentation, ces derniers ne recevaient pas d’obligation vestimentaire. Avant de passer des tests cognitifs, ils devaient se noter en prenant en compte le critère de l’élégance. Pour la deuxième phase du test, certains devaient venir habillés comme pour un entretien d’embauche et d’autres étaient priés de porter leurs vêtements habituels. Les étudiants soumis au «dress code» de l’«entretien d’embauche» ont rapidement développé des raisonnements plus ouverts que leurs collègues en habit de tous les jours. «Mettre une tenue habillée suscite en nous un sentiment de puissance, qui change notre manière habituelle de voir le monde», explique Abraham Rutchick , professeur de psychologie de l’université de Californie et l’un des auteurs de l’étude à The Atlantic.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

SERVICE:

 

» Trouvez la formation qui révélera vos talents

(source LeFigaro.fr )

Les commentaires sont fermés.