UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2015

BERET BASQUE, DENTELLE DE CALAIS : UN LOGO POUR SIGNALER L'ORIGINE DU TERROIR

 

logo-ig_371.png

Carole Delga, la secrétaire d'État chargée du Commerce et de l'Artisanat, a dévoilé ,mercredi un nouveau label mettant en valeur les savoir-faire artisanaux et valorisant les «made in» France locaux.

Ma dentelle de Calais a-t-elle été fabriquée à Calais ou ma porcelaine de Limoges, à Limoges? À l'heure où le gouvernement cherche désespérément à inverser la courbe du chômage et mise sur les TPE-PME pour relancer l'emploi… ces questions que tout à chacun se posent parfois vont peut-être trouver réponse!

Comme chacun sait, c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes. Rien de tel que les savoir-faire ancestraux et les petites entreprises locales pour remettre la locomotive France sur les rails. De la porcelaine de Limoges à la dentelle de Calais, en passant par le linge des Vosges, le béret basque, le parapluie d'Aurillac et les grenats de Perpignan, quelque 200 produits fleurant bon nos terroirs ont été  à l'honneur à Bercy ce mercredi.

Valoriser les produits et le savoir-faire

LIMOGES 098_004.jpgCarole Delga, la secrétaire d'État chargée du Commerce et de l'Artisanat, a dévoilé un nouveau label mettant en valeur les savoir-faire artisanaux et valorisant les «made in» France locaux. Alors que seuls les produits naturels, agricoles et viticoles pouvaient bénéficier d'indications géographiques de provenance, la loi consommation l'étend aux produits manufacturés et ressources naturelles. Grâce au logo «Indication géographique France», le consommateur aura la garantie que sa porcelaine de Limoges n'est pas une vulgaire copie chinoise et que sa dentelle de Calais est bien fabriquée sur les célèbres métiers Leavers.

Pour les entreprises, l'enjeu est d'importance. Grâce à ce logo, elles pourront valoriser leurs produits et leurs savoir-faire. Surtout, en favorisant le maintien de l'activité et de l'emploi local, l'extension des indications géographiques se veut un levier de développement économique pour les régions. Et caresse même l'espoir de sauver des savoir-faire «en perdition». À l'image du célèbre béret basque, symbole du Français partout dans le monde, mais dont il ne reste plus qu'un seul fabricant dans l'Hexagone: l'entreprise Laulhère, implantée au pied des Pyrénées, près de Pau, dans la cité d'Oloron-Sainte-Marie.

Avec cette extension des indications géographiques, la France est précurseur en Europe et le gouvernement entend bien promouvoir la mesure sur l'ensemble du Vieux Continent. Une proposition en ce sens a été déposée au Parlement de Strasbourg.

Les commentaires sont fermés.