UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/08/2015

LES FRANÇAIS PLUS VIGILANTS POUR LEUR SANTE EN ETE

 

salle_attente.jpg

Les Français semblent plus soucieux de leur santé durant les mois d'été. Ainsi selon un sondage Odoxa, 53 % d'entre eux se disent plus vigilants durant leur vacances qu'il s'agisse d'alimentation ou de sport.

 

Que ce soit pour manger équilibré ou pour se protéger du soleil, 53 % des Français font plus attention à leur santé pendant les vacances d'été, révèle une enquête Odoxa réalisée pour Le Figaro, France-Inter et la mutuelle nationale des hospitaliers (MNH). L'enquête effectuée mi-juillet auprès de 1012 adultes fait toutefois valoir que 46 % d'entre eux préfèrent lâcher-prise et font donc moins attention à leur santé qu'à l'accoutumée.

Quoiqu'il en soit, nos concitoyens se portent mieux durant les mois d'été. Depuis 4 mois, le nombre de personnes ayant eu des problèmes de santé, hors maladies chroniques avoisine les 17 % alors que durant les mois d'hiver et au tout début du printemps on frôle les 30 %.

Les seniors sur leurs gardes

Les seniors sont les plus attentifs à leur santé: selon le sondage, 59 % des plus de 50 ans sont plus vigilants pendant les vacances contre 44 % des moins de 35 ans. Une population qui a peut-être été sensibilisée durant l'épisode de canicule et qui se sait en tous cas plus vulnérable face à certaines maladies. De façon générale, les personnes sondées évoquent en priorité les rhumatismes, les blessures osseuses, ligamentaires et musculaires (32 %) tandis que 23 % se plaignent de troubles gastriques ou digestifs.

Certaines pathologies de saison sont en baisse: seulement 19 % des interviewés confient avoir des allergies, ce qui représente une diminution de 8 points par rapport au mois précédent. Les problèmes de santé qui sont directement liés aux allergies diminuent également. Ainsi, seuls 15 % des participants disent avoir souffert de maux de tête, soit 14 points de moins qu'en Juin. Quant aux rhumes et rhinites ils touchent 18 % des intéressés, soit 7 points de moins qu'un mois auparavant.

La préférence du généraliste

Lorsqu'ils ont un problème de santé, près de la moitié des Français (46 %) privilégient le conseil d'un généraliste et pour 15 % d'entre eux celui d'un spécialiste. Alors que dans cette période beaucoup de médecins ferment leur cabinet, les sondeurs mettent en avant une légère augmentation de l'automédication qui concerne 14 % des personnes interrogées ayant eu des troubles de santé. 6 % déclarent avoir eu recours aux urgences, alors que 10 % ont préféré attendre que le problème passe.

En cette période de départs en vacances, les Français sont très majoritaires (70 %) à se renseigner sur leur assurance en cas de problème pour eux-mêmes ou pour un de leurs proches. Ils cherchent également des renseignements sur la région où ils se rendent. Leur principale préoccupation concernent la situation sanitaire. Ils sont en effet 81 % à poser des questions sur les virus en circulation ou les vaccins nécessaires. Ils ne sont ensuite plus que 58 % à se renseigner avant leur départ sur les soins et rapatriements possibles et enfin, un sur deux recherche des informations sur l'avance des frais qui pourrait être proposée.

EN SAVOIR PLUS

Préparer un voyage

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE:

«La canicule est un évènement plutôt précipitant que mortel»

Voyages: se protéger contre les maladies

La gestion de la canicule saluée par deux Français sur trois

Épidémie de noyades en ce début d'été

Le moustique-tigre poursuit sa conquête de l'Hexagone

Canicule: des actes médicaux en hausse

 

  • (source LeFigaro.fr / Par Nicolas Plantey) 

Les commentaires sont fermés.