UA-65297019-1 UA-65297019-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2015

HOLLANDE OU VALLS ELIMINES DES LE 1ER TOUR

 

manuel-valls.jpgManuel Valls serait un meilleur candidat pour le Parti socialiste que François Hollande à l'élection présidentielle de 2017, mais ils seraient tous les deux éliminés dès le premier tour, selon un sondage Ifop pour Paris Match publié mardi . Si le premier tour avait lieu dimanche, le chef de l'Etat et l'actuel premier ministre seraient largement devancés par Marine Le Pen, en tête avec 26% d'intentions de vote, et plus légèrement par Nicolas Sarkozy, selon ce sondage mené avec l'hypothèse d'une candidature écologiste.

 

Dans l'hypothèse où l'actuel chef de l'Etat serait le «candidat du Parti socialiste», 20% des personnes interrogées déclarent qu'elles voteraient pour lui, contre 24% pour Nicolas Sarkozy et 26% pour la présidente du Francois_Hollande.jpgFront national. Selon l'Ifop, François Bayrou obtiendrait 11% des voix et Jean-Luc Mélenchon 9%, devant Nicolas Dupont-Aignan (4%) et Cécile Duflot (3%). 

Si Manuel Valls était le candidat du PS, il obtiendrait 22% des voix au 1er tour, juste derrière Nicolas Sarkozy (23%), mais loin derrière Marine Le Pen (26%). Dans ce cas, François Bayrou est crédité de 11% des voix et Jean-Luc Mélenchon de 10%. Suivent Nicolas Dupont-Aignan (3%) et Cécile Duflot (2%).

 

L'enquête n'envisage pas d'autre candidat pour Les Républicains à la présidentielle que l'ancien président Sarkozy. Enfin, dans l'hypothèse d'une candidature d'Arnaud Montebourg pour le PS, il recueillerait 8% des voix, loin derrière Marine Le Pen (27%), Nicolas Sarkozy (25%), mais aussi François Bayrou (17%) et Jean-Luc Mélenchon (13%). L'enquête a été réalisée en ligne du 17 au 19 août auprès de 950 personnes de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.

 

LIRE AUSSI:

» Pour Mélenchon, Hollande «ne sera pas candidat» en 2017

 

(source Le Figaro.fr avec AFP) 

Les commentaires sont fermés.